Province de Figuig : Une panoplie de mesures proactives pour atténuer les effets de la vague de froid

Province de Figuig : Une panoplie de mesures proactives  pour atténuer les effets de la vague de froid

Le gouverneur de la province de Figuig, Mohamed Darham, a présidé, mercredi à Bouarfa, une réunion portant sur les préparatifs et mesures prises pour faire face aux effets de la vague de froid et aux dangers que pourraient engendrer les perturbations météorologiques.

La réunion qui s’est déroulée en présence de l’ensemble des autorités et des administrations concernées, ainsi que des présidents de communes, a été marquée par une présentation détaillée du Plan opérationnel pour l’atténuation des effets de la vague de froid au niveau de la province de Figuig durant la période hivernale.
Selon l’exposé fait dans ce sens, ledit plan s’articule autour de quatre grands axes, à savoir l’identification des zones à risque de la vague de froid, les instances de gouvernance, l’état des moyens matériels et humains mobilisés et les actions programmées.

Il ressort des données techniques sur les zones concernées et de l’évaluation des enjeux humains et de l’historique des dommages enregistrés durant les années écoulées qu’au niveau de la province, sept douars, situés en zones montagneuses à des altitudes supérieures à 1.500 m2, ont été identifiés à risque de froid. Il s’agit des douars El Bour, Ait Bker, Tlatimen, Belboul, Ouaouzert, Missent et Ghmat qui comptent un total de 608 ménages, soit une population de 3.250 personnes, dont 1.439 enfants, 1.133 adultes, 686 personnes âgées, en plus de 7 femmes enceintes. Quant aux instances de gouvernance, l’accent a été mis sur le cadre juridique et sur la composition et les missions du Comité provincial de vigilance, les missions et la composition du poste de commandement opérationnel (PCO), placé sous la présidence du gouverneur, et du poste de commandement fixe (PCF) qui est présidé par le secrétaire général de la province, ainsi que sur les comités locaux de vigilance qui ont pour responsabilités «la veille» et «l’alerte». S’agissant des moyens humains et matériels, l’exposé a mis le point sur la mobilisation de 69 engins (13 du privé), à savoir, entres autres, des camions étraves, des compacteurs, des niveleuses, des poclains, des tractopelles, des ambulances (8), des camions-citernes d’incendies (11), une embarcation pneumatique, un véhicule de premiers secours, des groupes électrogènes, et des motopompes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *