Qualité des prestations dans les hôpitaux : 93,80% des bénéficiaires se disent insatisfaits

Qualité des prestations dans les hôpitaux : 93,80% des bénéficiaires se disent insatisfaits

S’agissant des médicaments, l’enquête révèle que certains médecins demandent une contrepartie pour les médicaments bien que ceux-ci ne soient pas destinés à la vente.

En juin dernier, Cefa (Comité européen pour la formation et l’agriculture) a présenté son enquête relative au fonctionnement des Etablissements de soins de santé de base (ESSB) et à la qualité des services d’hospitalisation et de consultation externe. Cette ONG a relevé que seulement 7,45% sur 5.078 personnes enquêtées à Tadla-Azilal, Salé et Errachidia sont satisfaites du Ramed. Au moment où 9,8% des personnes enquêtées sont insatisfaites et 2% sont très insatisfaites.

Seule la ville de Rabat enregistre un taux de satisfaction de 62,66% chez les bénéficiaires de ce régime. «En plus des chiffres alarmants, les personnes interrogées parlent de l’obligation de recourir aux pots-de-vin pour s’approvisionner en médicaments ou aux urgences pour être hospitalisées», avait-on préalablement précisé sur les pages d’ALM dans son édition du 21 juin.
S’agissant des médicaments, l’enquête révèle que certains médecins demandent une contrepartie pour les médicaments bien que ceux-ci ne soient pas destinés à la vente. Quant à l’hospitalisation, elle est assurée pour 92,84% des bénéficiaires ayant pris rendez-vous. Par contre, 51% déclarent avoir été hospitalisés d’urgence bien que cela soit fait par détours ou corruption dans certains cas.

Cette même étude apporte un début de réponse à la question de la non validité des cartes Ramed et indique un problème de délai de réponse aux demandes de renouvellement.  Cela dit, selon le Cefa toujours, la carte Ramed procure  une fierté à son titulaire puisqu’elle lui épargne de demander un certificat d’indigence.

Du côté des ESSB, 21,41% des personnes interrogées sur le Ramed déclarent que les établissements de soins de santé de base sont toujours capables de satisfaire les besoins en médicaments. 85,48% déclarent trouver les médecins et les médicaments pour l’hypertension et le diabète. Mais 93,80% d’entre eux déplorent la qualité des prestations dans les hôpitaux. En détail, 73,76% des inscrits au Ramed dénoncent l’encombrement des hôpitaux où un médecin reçoit à lui seul 100 à 120 patients. Enfin, malgré tout, 59,96% assurent avoir trouvé un bon accueil dans l’ensemble.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *