Quand la musique se met au service de l’associatif

La soirée du samedi 22 juin 2002 restera gravée dans les mémoires de la jeunesse de Hay Mohammadi. Non pas parce que l’association locale a réussi l’organisation d’une fête musicale, mais plutôt pour cet aspect particulier qui a régné lors de cette soirée. Comme pour chasser les ombres du passé, la musique coulait à flots juste au-dessus de l’ancien centre de détention de Derb Moulay chérif.
Les nouvelles générations qui accompagnent la nouvelle ère dans un avenir nouveau. Et pour cause, c’est sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI que cette manifestation a eu lieu. Elle est initiée par les jeunes Marocains de France, regroupés dans l’association des associations connue sous le nom de «Maillage» dont pratiquement toutes les activités sont orchestrées par l’incontournable Ahmed Ghayet. Un bon nombre de personnalités étaient présentes, à commencer par le gouverneur de Ain-Sebaâ Hay Mohammadi, l’actrice Naima Lemcharqui et l’ex-championne Fatima Aouam devenues toutes les deux des figures de proue dans beaucoup d’activités à caractère associatif, sans parler du Wali et du préfet de police qui se sont contentés d’une visite rapide, car toute la ville était en fête ce soir-là et ils devaient faire un peu le tour de tous les points «chantants» de Casablanca. Il y avait également un champion français d’origine marocaine de kick-boxing du nom de Karim Karim, et qui continue de porter les couleurs marocaines à chaque combat ; Il est champion de France et vice-champion du monde.
La manifestation qui a eu lieu au stade Lafarge Bd Chouhada a mis en évidence de jeunes talents des quartiers populaires accompagnés de jeunes Marocains issus de l’immigration. Le public composé en majorité de la jeunesse a répondu par une forte présence égalée par celle des jeunes talents issus de l’immigration venus volontairement et spécialement pour participer à cette soirée. MOMO (Moroccan Off Music Original) est venu d’Angleterre après avoir annulé un concert prévu à Liverpool. Un chanteur du nom de U-ssef de France a préparé en compagnie de MAFIA 6, un groupe local de rappeurs et de Break-dance, une chanson spéciale pour l’occasion.
U-ssef a déclaré avoir été agréablement touché par l’ambiance qu’il appréciait énormément. Le groupe de rappeurs de Hay Mohammadi s’est révélé très à la hauteur des meilleures formations internationales selon un invité français qui assistait au spectacle. Il y avait aussi du folklore marocain comme les Gnaouas. Mais la grande star surprise que le public a favorablement accueillie n’était autre que la mythique Hajja El Hamdaouia. Sa célèbre chanson «Ayli, ayli», écoutée par trois générations depuis l’indépendance était toujours vivante.
Le public, pourtant jeune et plus porté sur les nouveautés, répétait en choeur mot par mot avec la plus ancienne chanteuse populaire marocaine, qui malgré une situation précaire et son âge, trouve encore la force de sourire, en caftan, tambourin à la main, pour faire plaisir au public. Si l’occasion était la journée mondiale de la musique, il n’en demeure pas moins que cette manifestation était programmée dans le cadre de l’opération «Quartiers solidaires» des associations des jeunes des quartiers populaires de Casablanca sous l’égide de «Maillage» de France.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *