Qu’en est-il des élections ?

Ahmed Benjelloun, secrétaire national du Parti de l’avant-garde démocratique socialiste a indiqué que le 5-ème congrès national du parti, prévu le mois prochain, « constituera le fruit de plusieurs années de lutte et de réflexion et déterminera les orientations générales du parti et la ligne à suivre durant les prochaines années ».
Dans une conférence de presse tenue jeudi au siège du parti à Rabat dans le cadre des préparatifs du congrès prévu du 05 au 07 avril prochain, M. Benjelloun a fait savoir que le parti examinera le bilan de l’action du parti et ses positions de principe et procédera à leur actualisation à la lumière des derniers développements politiques, économiques et sociaux survenus à l’échelle nationale et internationale. Il a réaffirmé, à cet égard, « l’attachement du parti à son choix idéologique socialiste et à son plan de lutte pour la démocratie ».
Le report de la tenue de ce congrès, a-t-il par ailleurs indiqué, est dû essentiellement à des raisons d’ordre politique et financier, précisant que plusieurs militants du parti ont été arrêtés et que le parti et son organe de presse n’ont pas reçu le soutien financier de l’Etat dont bénéficient les partis représentés au Parlement et leurs organes de presse.
M. Benjelloun a par ailleurs relevé que la participation du parti aux prochaines élections législatives est tributaire de « l’introduction de réformes constitutionnelles radicales permettant au peuple marocain d’exercer ses différents droits politiques et démocratiques ».
Cette participation, a-t-il ajouté, dépend aussi de « l’habilitation des partis à gérer le dossier des élections à la place du ministère de l’intérieur». M. Benjelloun a, en outre, critiqué avec virulence l’action du gouvernement, estimant que le gouvernement actuel s’est contentée de gérer la crise.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *