Rabat : L’avenir a une adresse

Rabat : L’avenir a une adresse

Unique au Maroc, la maison de l’avenir vient de fêter son dixième anniversaire. La création de cette maison de 22 chambres à Hay Nahda, à Rabat, est survenue pour résoudre l’épineux problème des parents d’enfants cancéreux. En fait, les unités médicales spécialisées dans le traitement du cancer des enfants sont concentrées dans la capitale et reçoivent généralement des patients originaires   d’autres régions du royaume. «La maison de l’Avenir accueille les parents des enfants soignés pour cancer à Rabat et qui habitent à des centaines de kilomètres de cette ville. Il faut noter toutefois que le prix d’une nuitée est de 10 dirhams pour chaque accompagnateur d’un enfant cancéreux», précise Fouzia Msefer Alaoui, la directrice de cette maison. Par ailleurs, 85 % des enfants suivis par l’unité de cancérologie de l’hôpital d’enfants de Rabat vivent loin du périmètre Rabat-Salé. Quant au taux d’indigence des familles, il atteint 60%. C’est dire que la création en 1995 de cet établissement est venu pour réduire le calvaire des familles des enfants cancéreux, en l’occurrence ceux qui doivent suivre un traitement régulier. «Il faut noter qu’il y a des familles qui ont été poussées à abandonner le traitement uniquement parce qu’ils avaient un énorme problème de logement. Et ce sont les enfants qui payent les frais de ces décisions, avec un risque accru de rechute ou de décès dans le cas d’un arrêt soudain du traitement», ajoute-elle. 
Pour l’hébergement, il se fait généralement sur simple présentation d’une ordonnance médicale précisant que l’enfant a besoin d’un traitement anti-cancéreux à Rabat. C’est ainsi que les parents, ainsi que les enfants nécessitant un suivi médical durant la journée, peuvent y loger pendant la période de l’hospitalisation. Il faut rappeler que la maison de l’Avenir a été inaugurée en mois de mai, 1995, par SAR la Princesse Lalla Meryem et que chaque année elle organise des journées portes ouvertes pour mieux faire connaître ses activités et ses projets d’avenir. D’ailleurs, la maison de d’Avenir reste unique à travers le Maroc.
«Nous avons pensé sérieusement à créer des maisons pareilles, mais nous sommes restés malheureusement au stade de projet. Et tout dernièrement, à l’association l’Avenir, nous préférons plutôt concentrer nos efforts au niveau de la ville de Rabat», note Mme Fouzia Msefer Alaoui. Et d’ajouter «Pour les autres villes, nous sommes prêts à soutenir des associations qui veulent agir dans ce sens. D’ailleurs, il y a de fortes chances qu’une maison de ce genre ouvrira ses portes à Casablanca». Un projet qui aidera peut-être ces nombreuses familles qui viennent soigner leurs enfants à l’hôpital 20 août à surmonter ce qu’on appelle «l’angoisse de la nuit à l’hôpital».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *