Rabat-Madrid : au-delà de l’économique

Rabat-Madrid : au-delà de l’économique

Le ministre de l’Equipement et du Transport, Karim Ghellab, et son homologue espagnol, Francisco Alvarez Cascos, ont signé, hier à Rabat, une déclaration commune entre les deux départements sur la coopération dans le domaine des travaux publics et des infrastructures. Le ministre espagnol est arrivé à Rabat, hier matin, pour une visite de travail au Maroc. Le responsable espagnol était accompagné d’une délégation de son département et d’opérateurs dans le secteur du bâtiment et des travaux publics. Aussitôt arrivé au Maroc, le responsable espagnol a présidé, en compagnie de son homologue marocain, une réunion de travail sur le développement de la coopération technique et financière dans le domaine de l’équipement et du transport. Les deux ministres ont aussi présidé à cette occasion une séance de travail où les deux parties ont passé en revue tous les aspects de la copopération maroco-espagnole en matière d’équipement et de travaux publics. Ainsi, les deux responsables et leurs collaborateurs ont examiné le bilan et les perspectives de coopération technique entre leurs départements et les moyens à même de développer leurs domaines de collaboration. Aussi, les deux ministres ont examiné plusieurs dossiers d’intérêt commun dont certains contentieux concernant certains projets de travaux publics, ainsi que le projet de la liaison fixe du Détroit de Gibraltar. Les deux ministres ont aussi présidé un séminaire organisé avec la participation d’entrepreneurs marocains et espagnols. Durant ce séminaire, le directeur des programmes du ministère de l’équipement et du transport a présenté devant la délégation espagnole les projets d’infrastructures programmés par le gouvernement marocain. L’allocution du responsable marocain fut suivie de la présentation par son homologue espagnol des systèmes de financement des projets publics d’infrastructures en Espagne. Un débat fut ensuite organisé avec l’intervention des entrepreneurs marocains et espagnols. Le ministre espagnol a ensuite été reçu en audience par le Premier ministre, Driss Jettou, avant la signature de la déclaration commune. Cette visite intervient quelques jours après la signature, entre l’Office National des Recherches et d’exploitations pétrolières (ONAREP) et la compagnie pétrolière espagnole REPSOL, d’un accord portant sur trois permis d’exploration dans une zone offshore située dans la région de Tanger-Larache. Cette nouvelle dynamique enregistrée entre les deux pays en matière d’investissement et de coopération dans le domaine des travaux publics augure d’une nouvelle étape dans les relations économiques entre les deux pays. Par ailleurs, la ministre espagnole de l’Education, de la Culture et des Sports, Pilar Del Castillo est arrivée hier à Nador où elle devait visiter les installations de l’institut espagnol « Lope de Vega » et s’enquérir du site de construction d’un nouveau centre d’éducation espagnol dans cette ville. Les visites de part et d’autre des responsables des deux pays sont de nature à redonner un nouvel élan à la coopération entre le Maroc et l’Espagne qui prend ainsi une nouvelle dimension marquée par l’échange des expériences et la concertation sur les dossiers d’intérêt commun.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *