Rabat-Pékin : développement de la coopération

Les relations sino-marocaines se renforcent sur les plans politique, économique, commercial, éducatif, culturel et sanitaire. C’est un processus entamé depuis l’établissement en 1958 des relations diplomatiques, a affirmé l’ambassadeur de Chine à Rabat, Cheng Tao. Les échanges de visites à différents niveaux se multiplient et, la consultation et la coordination restent étroites concernant les affaires internationales, a souligné Cheng Tao, dans un discours adressé à la presse marocaine, à l’occasion de la célébration mercredi de la fête nationale de la République Populaire de Chine. En effectuant des visites mutuelles, les chefs d’Etat des deux pays ont porté les relations bilatérales à «une nouvelle étape de développement», a indiqué M. Tao, ajoutant que ces dernières années, les échanges commerciaux entre les deux pays ont évolué de façon considérable. La Chine est le 10ème fournisseur du Maroc et le volume des échanges commerciaux est passé de 380 millions de dollars en 2001 à 573 millions en 2002, a-t-il rappelé, notant que pour le premier semestre de cette année, «le commerce bilatéral s’inscrit dans une dynamique favorable, ce qui nous permet d’en espérer un montant annuel dépassant 600 millions de dollars», et ce, «en raison de la forte complémentarité entre nos deux pays sur les plans économique et commercial». M. Tao a par ailleurs indiqué que le forum sur la coopération sino-africaine, qui s’est tenu avec «succès» en octobre 2000 à Pékin, constitue un événement important dans les annales des relations sino-africaines. Il a en outre annoncé qu’en décembre prochain, la deuxième conférence ministérielle du Forum de coopération sino-africaine s’ouvrira à Addis-Abéba et réunira les ministres des Affaires étrangères et ceux du commerce et d’économie représentant 45 pays du continent africain. Le diplomate chinois a saisi cette occasion pour inviter les entrepreneurs marocains à y participer pour que soient prospectés de nouveaux champs de coopération à travers les contacts directs entre les milieux d’affaires de part et d’autre. « Le gouvernement chinois continuera d’encourager les entreprises chinoises à mettre en place les différents projets de coopération au Maroc », souhaitant « la bienvenue » aux entreprises marocaines qui désirent s’installer en Chine.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *