Rabat toujours pivot de la paix

Dans un discours prononcé à la tribune de l’Université de Louisville (Kentucky), le Secrétaire d’Etat américain aux Affaires étrangères, Collin Powell a appuyé l’alternative de la paix dans la région du Proche-Orient. Le Maroc, qui réitère son attachement à la paix et à la nécessité de reprendre les négociations entre Palestiniens et Israéliens dans le strict respect des accords déjà signés entre les deux parties, et du droit et de la légalité internationale, a accueilli favorablement les déclarations du Secrétaire d’Etat américain. Dans un communiqué rendu public mercredi, le ministère des Affaires étrangères a souligné que le Maroc, qui est favorable aux déclarations de Powell, appelle à déployer davantage d‘efforts en vue de mettre un terme aux souffrances du peuple palestinien et d’instaurer la paix et la stabilité dans la région. Le communiqué ajoute que SM le Roi, Mohammed VI, Président du Comité Al Qods, n’a eu de cesse d’appeler à la nécessité de relancer le processus de paix et au retour à la table des négociations, sans conditions, en vue de débloquer la situation, qui est arrivée ces derniers jours à un point de non-retour. Il faut dire que par ses positions en faveur de la paix et ses initiatives pour relancer le processus de paix, Rabat a toujours joué et continue de jouer, un rôle déterminant dans le processus de paix au Proche-Orient. Pour ce faire, il a toujours été un acteur incontournable chaque fois qu’il s’agit des questions relatives à la paix et à la stabilité dans la région. En témoignent les multiples visites, officielles ou officieuses, effectuées par des responsables palestiniens, occidentaux, mais aussi Israéliens, au Maroc en vue d’évoquer avec le Souverain le développement de la situation dans les territoires occupés et trouver, par ailleurs, une formule politique de nature à débloquer la situation. Ainsi, le Maroc, partenaire privilégié de l’Union européenne, porte ouverte de l’Europe sur le continent africain et terre de rencontre des civilisations, demeure un pivot dans le processus de paix pour un règlement politique et définitif de ce conflit qui n’a que trop duré.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *