Rahal laisse de bons souvenirs

Traiteur sans frontière. Rahal Essoulami, maître traiteur, a été pendant plus d’un demi-siècle un grand artiste de l’art culinaire marocain. Depuis 1946, il est l’ambassadeur de la cuisine marocaine dans le monde entier. Traiteur officiel de la famille royale, Rahal, à la tête d’un groupe de plus de 800 personnes, était un leader dans les métiers de la gastronomie. Partout dans le monde, il a ses inconditionnels. Dimanche, 1er juin vers 4 heures du matin Le Tout Puissant l’a rappelé à Lui. Désormais, Rahal est un symbole du Maroc. Sa légende continue.
Après une série d’hospitalisations au Maroc et en France, Rahal est décédé à la suite d’une longue maladie. Entouré de ses enfants et de toute sa famille, Rahal a quitté ce monde dans la sérénité et la paix dans sa demeure à Casablanca.
Né à Marrakech en 1932, Rahal Essoulami débarque dans la capitale économique dès son jeune âge. Dès l’âge de quatorze ans, il commence ses activités dans le domaine de la pâtisserie. Et vers le milieu des années 50, il parvient à institutionnaliser le métier du traiteur, pour la première fois au Maroc.
Grâce à ses compétences, son intuition et sa créativité, il remporte toutes les médailles d’excellence lors des différentes foires et concours gastronomiques du Maroc et reçoit les félicitations du père de la nation, Feu S.M. Mohammed V. Quelques années plus tard, Rahal gagne la confiance de Feu S.M le Roi Hassan II qui l’encourage à créer la société Manzeh Diafa. Tout en s’attachant aux traditions marocaines, Rahal innove dans la technologie de l’espace, les équipements, le spectacle, l’art de la réception et de l’organisation d’événement pour devenir non seulement le leader des grands mariages et cérémonies au Maroc et dans le monde mais aussi l’incontournable de tous les congrès et sommets organisés dans le Royaume (Gatt, sommet des pays arabes, sommet de la Francophonie, sommet des pays islamiques…).
Relayé par ses enfants Abdelkarim, Mustapha, Mohamed, Abdelwahed, Youssef, Kamal et Fatiha, Rahal construit un groupe pionnier dans les métiers de : traiteur (Manzeh Diafa), restauration des collectivités (Rahal Catering), restauration rapide (cafés et restaurants dans les aéroports du Maroc), restauration gastronomique (restaurant Le Médina), pâtisserie (Diafa) et franchise internationale (La Brioche Dorée)…
Pendant plus de cinquante ans, il apprend à ses collaborateurs, la patience, le courage, le service, l’honnêteté, l’amour du travail, l’abnégation, la force de caractère, la loyauté, et le nationalisme. Ceux, qui ont travaillé avec lui, le considèrent, comme leur père. Il était le «maâlem», le maître, pieux et généreux. Des milliers de familles lui doivent leurs plus beaux souvenirs. Avec fidélité et fierté, il a servi la famille royale dans toutes les occasions. Il a été loyal serviteur de Feu S.M.  Mohammed V, fidèle accompagnateur de Feu S.M. Hassan II et heureux traiteur de S.M le Roi Mohammed VI, il a vu la naissance du Prince héritier Moulay Al Hassan.  Dès qu’il a appris la nouvelle du décès du Rahal, Sa Majesté le Roi Mohammed VI a présenté ses condoléances à la famille du défunt et une délégation, représentant le palais royal, a été présente le dimanche, après la prière d’Al Asr, au cimetière Arrahma (La Miséricorde) à Casablanca pour inhumer le corps du défunt.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *