Rallye Classic : la route du coeur

Rallye Classic : la route du coeur

Le Rallye Classic n’est plus à présenter. Cette formidable manifestation, qui rassemble collectionneurs, amateurs de voitures d’époque et autres passionnés des belles mécaniques, en est cette année à sa 13ème édition. Il s’agit d’une compétition de plaisance (et de charité), placée sous l’égide de SAR le Prince Moulay Rachid et qui est née de l’imagination de Jean-François Rageys (JFR). Ce dernier, président du comité d’organisation du Rallye, a d’ailleurs animé une conférence de presse, tenue vendredi dernier à Casablanca et ce, aux côtés de Dominique Rageys (sa femme ) directeur exécutif du Rallye, Kamil El Kholti directeur de la communication et de l’action sociale, ainsi que Leila Benhima Cherif, présidente de l’Association «l’Heure Joyeuse», partenaire social du Rallye. Tous ont pris la parole pour présenter le Classic 2006. Sur un itinéraire de 2.157 km et à travers 6 étapes, incluant 12 épreuves de régularité, 70 équipages sillonneront le Maroc à bord de voitures d’exception.
Parmi elles, 42 sont dites de collections (soit 60% du total) et participent à l’épreuve dite «Classic». Quant aux 28 autres véhicules restant (soit 40 % du total), ils disputeront l’épreuve dite «Prestige» et dédiée à des voitures produites à partir de 1980. Commentant cette répartition, JFR a déclaré que «le Classic a désormais un petit frère qu’est le Prestige».
Dans la foulée des explications, on retiendra aussi que sur les 70 équipages, une dizaine est constituée de Marocains, ce qui est un record. Autre nouveauté : deux villes par lesquelles ce rallye n’est jamais encore passé à savoir, Safi et Zagoura. Concrètement, le Classic se déroule comme un rallye traditionnel, avec des étapes, des épreuves de liaison et des classements… Sauf que toute la «compétition» est basée sur la régularité, plutôt que la vitesse. A côté de cela, force est de reconnaître que cette épreuve englobe principalement un aspect de promotion touristique. C’est ce que défend JFR, qui considère que «le Maroc est un terrain de paysages fabuleux pour tous les collectionneurs de voitures anciennes». Mais surtout, le Rallye Classic s’implique de plus en plus dans le domaine social. D’où son surnom confirmé de «Route du cœur». Une expression strictement utilisée par Mme Leila Benhima Cherif pour désigner le Rallye Classic. La présidente de l’Heure Joyeuse (association cinquantenaire), a d’ailleurs rappelé les différentes actions sociales du Classic. Grâce aux 2,5 millions DH récoltés durant les 6 dernières années du Rallye, ladite association a ainsi réalisé de nombreux projets sociaux, au profit du monde rural notamment. Parmi eux, on peut citer la scolarisation dans des endroits enclavés du Maroc, ou encore la création d’un centre de formation de couture pour les femmes en milieu rural toujours.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *