Ramadan : distribution de denrées alimentaires

Evoquer la solidarité c’est faire appel à ce que notre religion, nos traditions et notre patrimoine culturel nous ont légué de plus précieux. Le ramadan est le mois où cette solidarité se manifeste le plus. Car, il s’agit du moment où l’on pense à ceux qui sont dans le besoin dans la mesure où le croyant ressent dans sa chair ce que peut ressentir une personne qui a faim et qui ne peut subvenir à ses besoins. Durant cette période de jeûne, de prière et de partage, les coeurs s’ouvrent intensément et avec amour en direction des nécessiteux. Ainsi, société civile et pouvoirs publics se mobilisent pour aider les familles les plus démunies. A Casablanca, capitale économique du pays, la délégation de l’Entraide nationale est à pied-d’oeuvre pour atténuer les souffrances des couches nécessiteuses, notamment dans les quartiers périphériques de la métropole. L’objectif est de permettre à cette frange de la société de jeûner le mois de Ramadan, qui demande un budget particulier, dans des conditions favorables. Pour ce faire, la délégation a mené une enquête dans les quartiers où le taux de pauvreté est relativement élevé. Ensuite, les responsables de la délégation ont mis en place une commission composée de la Gendarmerie Royale, du ministère de la Santé, du ministère des Habous et des Affaires islamiques et des bureaux des affaires économiques des préfectures. Cette commission veille sur le bon déroulement des opérations de distribution des denrées alimentaires tout au long du mois sacré. Chaque bénéficiaire reçoit un panier composé de harira, chebbakia, des oeufs, du pain, du fromage et des dattes. A partir de 11 heures du matin et jusqu’à 15 heures, trois centres sont mobilisés pendant le mois du jeûne : la délégation d’Anfa, le lycée Fatima Ezzahra et la circonscription n°19 de Derb Al Fida. Dans la zone de Derb Soltane, cent soixante-sept familles bénéficieront de l’opération. A El Méchouar, quelque trois cents repas seront distribués au profit de cent trente-neuf familles. A Anfa, le nombre de ménages bénéficiaires s’élève à environ deux cent-cinquante, soient cinq cent-repas.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *