Ramy Shoukry, coach égyptien : «Les individus ont besoin du concret pour changer»

Ramy Shoukry, coach égyptien : «Les individus ont besoin du concret pour changer»

Le coach Ramy Shoukry qui procède selon des méthodologies chinoises, vient d’animer une session de coaching récemment à Casablanca. Dans cet entretien, il parle de la particularité de sa méthodologie qui consiste, entre autres, à garder contact avec les bénéficiaires de ses sessions de coaching. 

Ma méthodologie est marquée par la méditation. Ainsi je peux transmettre des messages sans résistance de la part de la personne. A travers cette méditation, je peux lever les barrières qui dérangent la personne avec un côté pratique.

ALM : Il existe de plus en plus de coachs de par le monde, chacun ayant sa propre méthodologie.  Pourriez-vous nous parler de votre particularité ?

Ramy Shoukry : Avant d’en parler, je préfère présenter mon expérience. En coaching, j’ai choisi d’apprendre à partir de mes années passées. C’est une école différente. Sa force consiste à découvrir un talent qui permet de créer une productivité chez soi. Les années sont l’école la plus forte qui contribue à transformer la routine en réalisations. Cependant c’est une crise voire un défi chez les humains. De plus, les études académiques sont assez différentes de la pratique. C’est ainsi que chacun développe sa propre personnalité. Pour ma part, je suis coach depuis 14 ans. J’ai travaillé dans différents domaines avant de le devenir. Quant à ma méthodologie, elle consiste à agir sur les 7 aspects les plus importants dans la vie. Cela peut être, selon l’individu qui me consulte, la foi, la santé, la personnalité, la réflexion, la famille, la société ou le travail.

Alors comment appliquez-vous cette méthodologie ?

J’essaie, dans ma démarche de coaching, de créer un engagement pour les personnes qui me consultent par rapport à l’acte qu’ils aiment et qui va faire leur bonheur. C’est ainsi qu’ils peuvent réussir. Les 7 aspects dont j’ai parlé sont ceux qui agissent le plus dans la vie des personnes. Ces 7 volets peuvent déterminer les objectifs de la vie. Je suis apte à inciter la personne à changer au moins une conviction qui peut changer beaucoup de choses dans sa vie. Aussi ma méthodologie est marquée par la méditation. Ainsi je peux transmettre des messages sans résistance de la part de la personne. A travers cette méditation, je peux lever les barrières qui dérangent la personne avec un côté pratique. Je peux même recourir à la thérapie par la musique qui stimule les chakras du corps.       

Que pensez-vous de ceux qui estiment que le coaching est un effet de mode ?

C’est plutôt une solution. Le succès de celle-ci est évalué à partir de résultats. Pour ma part, je garde, après une session, contact avec les personnes et je leur parle pour conserver l’énergie qu’elles ont pour continuer dans la vie. Le résultat est plus important parce que si les personnes ne réussissent pas, je n’aurai plus aucun intérêt pour elles. C’est comme si nous lisions un livre en s’y retrouvant puisque celui-ci décode des aspects de la vie ou des pratiques que nous faisions avant de le lire. D’ailleurs l’apprentissage à partir de la pratique est magnifique. En tout cas, le coaching n’est pas un effet de mode. C’est une solution parce que les individus ont besoin du concret pour changer. Et personne ne peut résister au changement.

Comment concrétiser ce changement ?

Il est vrai qu’il est difficile d’appliquer et de changer, voire d’organiser sa vie puisque nous n’avons pas appris à avoir un mode de vie créatif. De par le monde, 70% des individus ont pris la routine pour obligation parce qu’ils se sont contentés d’arrêter leur apprentissage à l’université. Ces personnes n’ont ni compétences ni talents. C’est pourquoi ils ont besoin d’une personne pour leur trouver un emploi qui leur permettrait de subvenir à leurs besoins. 20% ont créé des différences dans leur vie sans se contenter de l’apprentissage. Ils ont appris des personnes qui ont réussi dans leur vie. Ainsi ils sont devenus compétents. Cependant seuls 10% prennent des risques en échappant à la routine. Pour répondre à votre question, le changement peut avoir lieu positivement selon le concept du bonheur de chacun. Le changement positif consiste à virer vers les objectifs qui font le bonheur dans la vie. L’essentiel c’est d’avoir un objectif et un rêve. Cela peut être un simple objectif, l’essentiel c’est d’avoir une motivation pour le réaliser. Aussi, il faut changer ses objectifs constamment. Par exemple, prendre du plaisir dans le travail. Le hic c’est que si nous ne changeons pas, nous serons pires qu’avant.

Puisque vous donnez l’exemple du travail, comment peut-on réaliser un changement dans ce sens?

Il faut essayer de fixer l’objectif que nous voulons atteindre dans ce travail. La personne peut même se poser des questions sur ses ambitions par rapport à ce travail. Elle peut fixer la durée déterminée ou non qu’elle compte passer dans son poste. L’individu peut également se fixer l’objectif de monter son propre projet. Quand on travaille dans un domaine, il faut se dire qu’on travaille pour soi et non pour l’entourage. Quand nous travaillons dans une boîte, nous acquérons de grandes compétences qui peuvent nous faire gagner des opportunités. Il faut aussi avoir une capacité de convaincre et de communiquer avec l’entourage en apprenant cela. Les gens qui ont réussi ont développé ces deux atouts. Il faut aussi aimer son travail pour y prendre du plaisir. Mieux encore, il faut aussi changer son essence et sa perception de soi, voire chercher une personne inspirante dans la vie qui peut croire en nous et avoir une valeur ajoutée pour notre personne.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *