Rapatriement des corps de trois enfants marocains victimes de l’incendie de la semaine dernière à Bruxelles

Les corps des trois petits enfants marocains victimes de l’incendie qui a ravagé, la semaine dernière, la maison familiale à Bruxelles, ont été rapatriés mercredi au Maroc pour y être inhumés. La prière du mort a été accomplie mardi, dans une mosquée de Bruxelles, par de nombreux membres de la communauté marocaine installée en Belgique. L’inhumation des trois petits frères et soeurs de cette famille endeuillée devait avoir lieu à Jbel Laaroui, dans la province de Nador. Outre deux jumeaux âgés de quinze mois et de leur soeur de deux ans tués dans ce dramatique incendie, le père, la mère et deux autres enfants du couple, âgés de 3 et 5 ans, ont également été brûlés mais leurs jours ne sont pas en danger. L’incendie, dont les causes n’ont toujours pas été établies, s’est déclaré jeudi dernier dans la chambre des enfants au premier étage de la maison familiale, avant de se propager à la chambre des parents. La mère a réussi à sauver les deux aînés en les jetant du balcon du premier étage. Pendant ce temps, son époux tentait l’impossible pour sauver les plus petits. Il a été brûlé sur toutes les parties exposées aux flammes: les bras, le visage. Dans un élan de solidarité, deux voisins courageux ont bravé les flammes et aidé le père à sortir les jumeaux. Mais ces derniers étaient déjà brûlés au troisième degré sur tout le corps.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *