Rattraper le retard qui handicape le développement

Le ministère de la Santé et le Fonds des Nations-Unies pour la population (FNUAP) ont signé, samedi à Marrakech, un projet-cadre de coopération (2002-2006) dans le domaine de la Santé reproductive, d’un montant de six millions de dollars.
Cet accord a été signé par Thami El Khyari, ministre de la Santé, et Vincent Fauveau, représentant du FNUAP au Maroc.
Intervenant à cette occasion, le ministre a relevé que malgré une réduction importante du taux de la mortalité maternelle (332 en 1992 et 228 en 1997 pour 100.000 naissances vivantes), le Maroc accuse toujours un retard qui handicape ses prétentions de développement.
Le ministère de la santé est fermement déterminé à faire face à cette situation et à relever les défis qu’elle impose à travers la contribution des partenaires traditionnels du Maroc, particulièrement les Organisations internationales et non gouvernementales ( ONG), dans le cadre d’un véritable chantier visant la réduction à brève échéance de ces indicateurs, a-t-il ajouté. Le nouveau projet, qui sera développé aux niveaux des régions de Marrakech -Tensift-El Haouz et Tadla-Azilal, comporte tous les aspects à même de développer et d’améliorer les services en matière de santé de reproduction, a-t-il dit. Le ministre a souligné, en outre, que ledit projet bénéficiera aux populations défavorisées et vulnérables, aux femmes rurales et en âge de procréer, aux jeunes, aux femmes ménopausées et aux personnes atteintes de maladies sexuellement transmissibles (MST) dont le Sida . Cette maladie qui commence à toucher de plus en plus de citoyens et dont les chiffres déclarés restent au – dessous de la réalité.
Dans le même sens, M. El Khyari a fait remarquer que le projet a également le caractère de s’imbriquer étroitement avec les programmes nationaux de planification familiale relatifs à l’utilisation des méthodes contraceptives, de la maternité sans risque qui vise la surveillance de la grossesse et de lutte contre les MST/Sida portant notamment sur la communication de proximité et les activités multi sectorielles.
Il a enfin fait part de la disposition du ministère à tout mettre en oeuvre pour la réussite de ce projet et remercié le FNUAP pour son appui financier considérable.
Vincent Fauveau a, pour sa part, indiqué que ce projet est susceptible de renforcer davantage la coopération entre le Maroc et le FNUAP dans le domaine de la Santé reproductive.
La signature de ce projet à Marrakech témoigne des progrès de la régionalisation, de l’intérêt croissant pour les projets à focalisation géographique, de la reconnaissance que la coopération décentralisée est une modalité de développement allant dans le même sens que l’aménagement du territoire, a-t-il dit.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *