Réactions

Khalid Naciri : «Al Jazeera manque de professionnalisme et d’impartialité»
«L’observation faite par l’Association marocaine des droits du téléspectateur à propos d’Al Jazeera est malheureusement juste et totalement fondée. Incontestablement, cette chaîne a manqué de professionnalisme, d’impartialité, d’objectivité et d’éthique dans son comportement envers notre pays», souligne Khalid Naciri, ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, dans une déclaration à ALM. Et d’ajouter que «jusqu’à présent, c’était le gouvernement qui le disait. Aujourd’hui, on constate, de plus en plus, et avec satisfaction, que la presse nationale et les diverses composantes de la société civile assument leur responsabilité pour dire que c’est trop. Sincèrement, je suis du même avis qu’eux et je les félicite».

Younès Moujahid : «Al Jazeera s’aligne clairement contre le Maroc»
«Ce qui a été dit dans la lettre de cette association est logique. Cela a été dit dans la presse nationale à plusieurs reprises. En tant que secrétaire général de la SNPM, et en tant que citoyen marocain, je constate que la chaîne Al Jazeera fait un traitement non professionnel sur le Maroc dans le cadre de ses émissions. Al Jazeera s’aligne clairement contre le Maroc. A chaque fois qu’il y ait un événement qui est contre le Maroc, Al Jazeera s’y mette et le traite amplement et quand il s’agit d’un événement en faveur du Maroc, elle fait dans la désinformation», indique Younès Moujahid, secrétaire général du Syndicat national de la presse marocaine (SNPM), dans une déclaration à ALM. «En plus, il y a un déséquilibre de la part d’Al Jazeera dans le traitement de l’affaire du Sahara. Etant donné que cette chaîne a un bureau à Rabat, elle se trouve dans l’obligation de répondre à cette réclamation de cette association et non pas l’ignorer», ajoute-t-il.

Naïm Kamal : «Al Jazeera participe d’une opération de déstabilisation de la sphère arabe»
«Ce n’est ni la première fois que les Marocains, qu’il s’agisse du gouvernement ou de la société politique et civile se plaignent des méthodes et techniques de travail d’Al Jazeera et de ses journalistes. Que ce soit dans l’affaire du Sahara ou dans les questions d’ordre social, la chaîne qatarie a pris le parti de dénigrer systématiquement le Maroc, et pas seulement le Maroc. On connaît son staff éditorial et son obédience intégriste qui se fait le porte-parole de la nébuleuse islamiste terroriste en se donnant l’air de les défendre alors que quand on regarde de plus près sa démarche et son approche politique, on arrive facilement à voir qu’à chaque fois elles ajoutent de l’eau au moulin de la propagande sioniste et en général occidentale contre le Monde arabe. Elle est aussi infiltrée par des journalistes mercenaires connus sur la place arabe pour vendre leurs services aux agences de renseignement et de désinformation», explique à ALM Naïm Kamal, membre de la Haute Autorité de la communication audiovisuelle (HACA). «Depuis le début, ma conviction est faite. Al Jazeera participe d’une vaste opération de déstabilisation de la sphère arabe qui n’est pas forcément aux services de ses peuples. Il suffit de voir l’Irak. Au fait, Qatar n’est-il pas le siège de l’état-major américain au Moyen-Orient ? A mon sens, la contre-attaque contre la partialité de la chaîne qatarie doit se faire par une campagne médiatique forte pour dévoiler ce qui se passe réellement à Qatar. Ce n’est tout de même pas le fleuron de la démocratie et du bien-être», ajoute M. Kamal.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *