Reforcement des langues et de la culture marocaine: Parce que l’identité importe

Reforcement des langues et de la culture marocaine: Parce que l’identité importe

A travers les accords intergouvernementaux entre le Maroc, la France, la Belgique et l’Espagne, le gouvernement marocain continue à promouvoir l’enseignement de la langue arabe et de la culture marocaine dans les différents pays de résidence en coordination avec les institutions marocaines concernées.

Le ministère chargé des Marocains résidant à l’étranger (MRE) et des affaires de la migration poursuit ses efforts dans le renforcement de l’identité nationale des nouvelles générations. En effet, selon le plan d’action qui est mis en place pour appuyer les missions de l’enseignement de la langue  arabe et de la culture marocaine, le ministère de tutelle continue à garantir l’attachement des Marocains résidant à l’étranger (MRE) à leur pays d’origine. Cette action éducative a pour objectif d’encadrer les programmes éducatifs  des associations œuvrant dans le domaine de l’enseignement des langues et de la culture marocaine et de renforcer leur capacité. Dans ce sens, le gouvernement a élaboré un plan d’action destiné à assurer une intégration positive des MRE dans l’ensemble des pays d’accueil.

L’enseignement intégré de la langue arabe et de la culture marocaine

En 2015, le ministère s’est fixé la mission de renouveler la 3ème et dernière tranche du corps enseignant. Ceci conformément à ce qui était prévu dans le plan d’action dont l’exécution a été amorcée depuis 2012. Il était également prévu de sélectionner deux inspecteurs en France, un en Belgique et un autre en Espagne pour l’encadrement éducatif des enseignants de la langue arabe. L’action du gouvernement consistait également à produire des manuels scolaires avec leurs copies numérisées pour le 1er et le 2ème niveaux de l’enseignement fondamental.

Pour cette année, le plan d’action prévu par le ministère chargé des MRE et des affaires de la migration permet la coordination entre le gouvernement marocain et les pays signataires de la convention afin d’assurer une bonne gestion des programmes d’enseignement de la langue arabe et la culture marocaine à l’étranger. A travers les accords intergouvernementaux entre le Maroc, la France, la Belgique et l’Espagne, le gouvernement marocain continue à promouvoir l’enseignement de la langue arabe et de la culture marocaine dans les différents pays de résidence en coordination avec les institutions marocaines concernées. D’un autre côté, la tutelle prévoit de participer aux réunions des groupes du travail chargés du suivi de l’enseignement de la langue arabe et la culture marocaine à l’étranger.
Pour ce faire, le ministère chargé des MRE et des affaires de la migration a signé des accords de partenariat avec le ministère des affaires étrangères et de la coopération, le ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle, la Fondation Hassan II pour les Marocains résidant à l’étranger et avec les ministères de l’éducation des pays d’accueil.

L’éducation informelle

En termes d’enseignement parallèle, le ministère de tutelle compte organiser des sessions de formation au profit des enseignants et des responsables administratifs et pédagogiques.  Ces cycles sont notamment destinés aux acteurs éducatifs travaillant au sein des associations œuvrant dans le domaine de l’enseignement de la langue arabe et la culture marocaine à l’étranger. Il appuiera également quelques projets d’enseignement de la langue arabe et la culture marocaine au profit des enfants marocains résidant à l’étranger. En vertu de la  convention de partenariat et de coopération signée entre le ministère chargé des MRE et le secteur de l’éducation scolaire le 13 octobre 2011, le ministère compte aussi assurer la livraison de livres scolaires et outils didactiques aux associations œuvrant dans le domaine de l’enseignement de la langue arabe et la culture marocaine. Il assure également l’appui technique et financier des associations MRE actives dans l’enseignement de la langue et la culture amazighes au profit des enfants marocains à l’étranger.

Ce soutien est prévu par la convention de partenariat signée entre le ministère et l’Institut royal de la culture amazighe. Le ministère compte également appuyer les volets technique et financier des associations MRE actives dans l’enseignement de la langue et la culture amazighes au profit des enfants marocains à l’étranger .A noter que plusieurs accords de partenariat ont été signés entre le ministère et le tissu associatif des MRE à l’étranger.

Maryem Laftouty
(Journaliste stagiaire)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *