Réfugiés au Maroc : 36% sont originaires de la Côte d’Ivoire

Réfugiés au Maroc : 36% sont originaires de la Côte d’Ivoire

Le Maroc a réalisé des avancées importantes en matière de protection et d’assistance aux réfugiés, a déclaré, mardi à Rabat, le représentant résident au Maroc du Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), Johannes Van Der Klaauw. Le Maroc est devenu un pays d’accueil des migrants qui ne sont plus assujettis à l’expulsion et au refoulement, a-t-il affirmé lors d’une conférence de presse à l’occasion de l’inauguration du Centre de réfugiés et migrants au centre de la Fondation Orient-Occident de Rabat (Yâacoub El Mansour). La pression des réfugiés constitue une nouvelle donne à laquelle la société marocaine est en train de s’adapter, a-t-il relevé soulignant que le développement d’un cadre institutionnel et législatif relatif à la protection et l’assistance des réfugiés est une question prioritaire pour le HCR. Depuis la signature, en 2007, de l’accord de siège avec le Maroc, le HCR a développé un dialogue avec les responsables marocains pour revoir et renforcer le dispositif législatif et institutionnel en matière d’asile, a-t-il dit. Selon le responsable du HCR, la majorité des réfugiés se trouvant au Maroc sont originaires de Côte d’Ivoire (36%), de la République démocratique du Congo (27%) et d’Irak (20%), précisant que la majorité de ces personnes se concentre dans les centres urbains, essentiellement à Rabat, Salé et Casablanca. Après avoir salué la création du Centre de réfugiés et migrants au Maroc, le premier du genre au Maghreb, M. Van Der Klaauw a indiqué que ce centre permettra de favoriser l’autonomisation des réfugiés.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *