Réhabilitation du secteur de la santé dans la Région du Grand Casablanca

Réhabilitation du secteur de la santé dans la Région du Grand Casablanca

Le ministre de la santé, Lhoussaine Louardi, brosse l’état des lieux actuel de ce secteur, les avancées qu’il a enregistrées ainsi que les perspectives futures.
En réponse à une question orale à la Chambre des conseillers lundi à Rabat concernant la réhabilitation du secteur de la santé dans la Région du Grand Casablanca, le ministre a tenu à préciser que ladite région qui se compose de 8 préfectures et 3 provinces dont chacune est desservie par une délégation médicale laquelle s’occupe de la fourniture de services de santé aux citoyens à travers deux réseaux complémentaires, l’un préventif et l’autre hospitalier. Outre les 130 centres hospitaliers déjà présents, ces réseaux, poursuit-il, comprennent 12 hôpitaux (10 généraux et 2 spécialisés) dont la capacité d’accueil est de 1.396 lits. «Compte tenu de la croissance démographique que connaît la région, le nombre des centres de santé a connu une réelle progression. Il est passé de 107 centres en 2006 à 130 actuellement et ce tout en rénovant ceux déjà existants», ajoute M.Louardi, précisant dans ce sens que cette opération qui visera 13 établissements nécessitera une enveloppe de 7.200.000 DH. Évoquant le volet des médicaments, le ministre a déclaré que l’enveloppe budgétaire qui leur est allouée a connu une amélioration significative, passant de 29 à 55 MDH entre 2008 et 2011, soit une augmentation de 47%, soulignant que ces médicaments sont distribués gracieusement aux patients.
D’autre part, le ministre a rappelé que 50 projets programmés en 2011 ont eu lieu dont 41 pour la restauration et 9 pour les nouvelles constructions. L’ensemble a nécessité presque 65 MDH.
En vertu de la gestion et l’entretien des biens et des équipements pour l’année 2011, il a été décidé de restaurer deux centres sanitaires (Al Qods et Al Amal 2) à un coût de 620.000 DH.
In fine, M. Louardi a annoncé que dans le cadre de la réhabilitation de la commune de Sidi Moumen, 7 établissements de santé ont été programmés : un hôpital local d’une capacité de 45 lits (90% du gros des travaux a été réalisé pour un coût de 4,9 millions de dirhams) et six centres de santé urbains (deux d’entre eux sont programmés dans le budget du ministère de la santé (Abir et Attacharouk) et quatre autres seront érigés par la société Al Omrane (Assalam 2, Zarhoune, Assalam A2 et Assalam B2).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *