Remous autour de la presse du RNI

La réunion est intervenue après que des membres du bureau exécutif du RNI aient protesté contre l’attitude, jugée hostile, de Abdelhadi Alami lors d’une brève rencontre tenue récemment avec les journalistes et salariés des deux publications du parti.
Des journalistes présents à cette rencontre avaient alors dénoncé l’attitude de « patron » que M. Alami aurait eue à leur égard. Selon certains journalistes, M. Alami a proposé à ses interlocuteurs de procéder à « un solde de tout compte » de leur situation, à condition « qu’il ne soit plus fait état des deux publications du parti». M. Alami aurait dit avoir été mandaté par le président du RNI et ce pour « raisons humanitaires ». Il aurait également, pendant la même rencontre, écarté les «rumeurs» selon lesquelles une nouvelle publication, proche du RNI, serait en préparation. Mais en même temps, M. Alami, précisent les mêmes sources, s’est réservé le droit, le cas échéant de choisir lui-même ses futurs collaborateurs, sans lien aucun avec le staff des journaux actuels du parti.
La réunion qui, dit-on, n’a duré qu’une dizaine de minutes, s’est terminée sur une note particulièrement hostile. Les journalistes présents ont alors adressé une lettre de protestation au président Osman, aux députés du parti et aux membres du bureau exécutif, dans laquelle ils refusent toute nouvelle rencontre avec M. Alami. Les journalistes d’Al Mithaq Al Watani et d’Al Maghrib, qui ont également adressé un courrier à ce sujet à des organisations des droits de l’homme arabes et internationales, ainsi qu’a la Fédération internationale des journalistes (FIJ), devaient organiser jeudi un sit in devant le siège du RNI à Rabat.
Ces tensions autour des organes du parti, qui interviennent sur fond de rivalités au RNI, soulignent un constat d’échec du concept de la presse partisane, tel qu’il a été mis en oeuvre au RNI. Un outil qui s’avère pourtant indispensable pour les positions du parti, comme pour les positionnements des nombreux postulants à des rôles de leadership en cette période pré-électorale. Des rumeurs de plus en plus insistantes avaient mis en avant un projet de publication dans laquelle interviendrait, à côté de responsables du parti, notamment Najib Zerouali et le directeur d’un groupe spécialisée dans la presse féminine. M. Zerouali, chirurgien, est président du comité d’une publication scientifique du même groupe.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *