Renouvellement des permis de conduire: Un délai supplémentaire de trois mois

Renouvellement des permis de conduire: Un délai supplémentaire de trois mois

Les services chargés de l’opération de renouvellement des permis de conduire ne savent plus où donner de la tête. Avec l’arrivée à échéance du délai accordé, qui, rappelons-le, avait été préalablement fixé au 30 septembre, les titulaires de permis de conduire ont afflué en masse au niveau des  centres pour déposer leurs dossiers. Il suffit de faire un tour auprès de ces centres pour se rendre compte à quel point les services sont dépassés, les files d’attente sont longues et les bureaux bondés de monde.

Pour se disculper, le ministère de l’équipement, du transport  et de la logistique déplore le fait que les citoyens marocains aient attendu la dernière semaine pour s’y mettre, alors qu’ils avaient 5 ans pour le faire ! Contacté par ALM, le directeur du transport et de la sécurité routière, Brahim Baamal nous a confirmé qu’il reste encore  près de 3 millions de permis de conduire à renouveler. Ce dernier nous apprend également que près d’un million de cartes grises n’ont pas encore été échangées. Une situation qui a contraint le ministère à prolonger le délai de renouvellement des permis de conduire. Un nouvel échéancier a ainsi été fixé. Désormais, les Marocains ont jusqu’au 31 décembre pour renouveler leurs permis de conduire et leurs cartes grises. Finalement, les citoyens se sont vu accorder un délai supplémentaire au même titre que les Marocains résidant à l’étranger (MRE). Rappelons à ce sujet que le ministère de tutelle avait octroyé aux MRE 3 mois de plus pour renouveler leurs permis et ce conformément à l’article 11, dernier alinéa de l’arrêté n° 2709.10 du 29 septembre 2010.

Si les citoyens disposent encore de 3 mois pour entamer la procédure, le ministère  exhorte une fois de plus les Marocains  à se présenter le plus tôt possible auprès des services compétents. Le département de Rabbah  ne voudrait pas revivre la même situation.  

D’après le nouvel échéancier  arrêté par le ministère, tous les conducteurs devaient être munis des fameux permis à puce avant le 31 décembre 2015. Passé ce délai, tous les permis qui n’ont pas été remplacés  seront invalides. En cas d’invalidation, il est strictement interdit à l’automobiliste de conduire tout véhicule pour lequel un permis de conduire est nécessaire.

Le code de la route, prévoit d’ailleurs et en toute intransigeance, des amendes pouvant atteindre jusqu’à 20.000 DH et une privation de permis de 6 mois en cas de conduite sans permis ou avec permis non adapté à la catégorie de véhicule.  

Pour rappel, depuis 2007 au 10 septembre 2015, 5 millions de permis de conduire sur support électronique ont été délivrés. Parmi les 5 millions de permis, figurent 2,7 millions de permis électroniques  délivrés suite à la réussite de l’examen de conduite et 2,3 millions de permis de conduire sur support papier qui avaient été remplacés sur support électronique. Il restait 3,7 millions de permis à remplacer d’ici le 30 septembre. Notons que depuis le début de l’opération, 6 millions de permis de conduire sur support papier devaient être renouvelés.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *