Réparation communautaire : l’Entraide nationale s’allie au CCDH

Les programmes de réhabilitation des populations des régions concernées par la réparation communautaire vont bon train. Le directeur général de l’Entraide nationale, Mohamed Talbi, et le président du Conseil consultatif des droits de l’Homme (CCDH), Ahmed Herzenni, ont signé, hier lundi 27 avril, à Rabat, une convention cadre de partenariat dont l’objectif est d’appuyer les programmes relatifs à la réparation communautaire. Une initiative qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des recommandations de l’Instance équité et réconciliation. La cérémonie de signature a eu lieu au siège du CCDH. Contacté par ALM, M. Herzenni a expliqué que «l’objectif de cette convention cadre de partenariat est de donner un nouvel élan au programme de réparation collective qui correspond à une recommandation de l’IER». «Ce programme comprend deux volets. Le premier concerne la préservation de la mémoire. Il s’agit de transformer les lieux de détention illégaux du passé en complexes culturels, des centres de formation professionnelle et de lutte contre l’analphabétisme par exemple. Alors que le deuxième volet concerne la réalisation de projets qui portent sur le développement social. Dans ce cadre, l’institution de l’Entraide nationale nous aidera à travers son expertise en la matière», a-t-il ajouté. En vertu de cette convention, l’Entraide nationale contribuera aux programmes de réhabilitation des populations des régions concernées par la réparation communautaire, notamment Errachidia, Ouarzazate, Zagora, Figuig, Azilal, Khénifra, Khémissat, Nador, Al Hoceima, Tan-Tan et Hay Mohammadi-Casablanca. Elle contribuera ainsi à la mise en place et à la mise à niveau des établissements de protection sociale, des centres d’éducation, de formation et d’insertion au profit de la fille rurale et des enfants en situation d’abandon scolaire, des jardins d’enfants dans les milieux ruraux et périurbains ainsi que les coopératives de femmes en situation précaire. L’Entraide nationale appuiera également les travaux des coordinations locales du programme de réparation communautaire et des associations locales. «L’Entraide nationale est présente dans toutes les régions ciblées par le programme de réparation communautaire. De par notre vocation sociale nous souhaitons établir un plan d’action avec le CCDH afin de satisfaire les besoins des populations vulnérables dans les régions concernées par les programmes de réparation», a précisé M. Talbi.
Le CCDH se chargera, pour sa part, de préparer les propositions et projets en coordination avec les coordinations locales et le comité de pilotage. Le Conseil veillera également à mobiliser d’autres partenaires nationaux et internationaux pour appuyer les programmes objet de cette convention et préparer les rapports sur sa mise en œuvre. Cette convention vise à concrétiser la volonté des deux parties de créer un cadre de coopération avec les différents intervenants sociaux, à savoir le gouvernement, les communes, le secteur privé, les organisations internationales, nationales, régionales et locales, ainsi que les habitants des régions concernées.

Mohamed Aswab

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *