Report au 10 janvier de l’affaire du juge Ahmed Majdoubi

Le Tribunal de Première Instance de Rabat a décidé, jeudi soir, de reporter au 10 janvier l’audition du restant des témoins dans l’affaire du décès du juge Ahmed Majdoubi au service de cardiologie de l’hôpital Avicennes de Rabat. Sont poursuivis dans cette affaire, les médecins Saïd Benomar et Ahmed Aît Zayed et l’employée Faïza Bouâzzaoui, chargée des affaires administratives, du pavillon des maladies cardiovasculaire de l’hôpital, pour non-assistance à personne en danger, conformément à l’article 431 du code pénal. Le chef de service des maladies cardiovasculaires et président de la Ligue marocaine de lutte contre les maladies cardiovasculaires, Mohamed Benomar est également poursuivi dans cette affaire pour participation au refus de prêter assistance à personne en danger. Président de chambre à la Cour spécial de justice, feu Ahmed Majdoubi, était venu rendre visite le 9 novembre 1999 à l’un de ses amis hospitalisé au même centre hospitalier, lorsqu’il est décédé au pavillon des maladies cardiovasculaires, terrassé par une crise cardiaque après que les responsables de ce service aient refusé de lui venir en aide, arguant que le défunt ne disposait pas de garanties financières. Présidé par Abdelhadi Zehhaf, le tribunal a écouté jeudi plusieurs témoins dont le frère du défunt, qui ont tous affirmé que les accusés ont refusé de prêter l’assistance nécessaire au juge Ahmed Majdoubi. La défense est assurée par plusieurs avocats dont Abderrahmane Benamrou et Khalid Soufiani. Les mis en cause sont défendus par un collectif d’avocats du Barreau de Casablanca.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *