Réseau Maroc entreprendre se projette dans l’avenir

Réseau Maroc entreprendre se projette dans l’avenir

ALM : Vous avez organisé mardi 27 juin à Casablanca trois événements au profit des jeunes créateurs d’entreprises. Pouvez-vous nous en parler davantage ?
Hicham Smad : Le Réseau Maroc Entreprendre (RME) a effectivement organisé mardi 27 juin trois événements au profit des jeunes créateurs. Il s’agit en premier lieu d’un séminaire de formation destiné aux 37 lauréats créateurs d’entreprises sous le thème la "Gestion d’une entreprise : l’éthique et les bonnes valeurs". Ce séminaire de formation, qui se tient une fois par mois, s’inscrit dans le cadre des activités du Réseau pour accompagner le jeune entrepreneur.
En outre, le comité d’engagement a tenu sa réunion. Il a approuvé trois projets. Le premier concerne la collecte, le transport et le traitement des déchets médicaux. Le second projet porte sur la création d’un réseau de crèches d’enfants au sein des grandes entreprises et administrations, alors que le dernier concerne la création d’un cabinet de conseil pour accompagner des investisseurs.  Par ailleurs, la convention semestrielle s’est tenue le même mardi réunissant l’ensemble des membres et lauréats du RME. A l’ordre du jour, la présentation des réalisations du Réseau au titre du 1er semestre 2006 et du plan de développement pour l’année prochaine.

Quel est le bilan des réalisations du RME au cours de l’année 2005 ? Et quelles sont les perspectives ?
En termes de réalisations, le RME a financé en 2005 les projets de 20 lauréats. En 2006, 17 nouveaux porteurs de projets de création d’entreprises ont reçu des prêts d’honneur. Nous ambitionnons de doubler le nombre global de ces lauréats de 40 en 2006 à 80 en 2007. Pour cela, nous avons décidé d’ouvrir de nouveaux bureaux régionaux à Agadir, Tanger, Fès et Marrakech. L’objectif étant de se rapprocher des chefs d’entreprises et des jeunes porteurs de projets qui sont établis hors de l’axe Casa-Rabat.

Qu’est-ce que vous proposez pour les nouveaux diplômés ?
Pour les jeunes diplômés souhaitant créer des entreprises, nous les accueillons et nous les accompagnons pendant tout le processus de création. Toutefois, il faut que le jeune ait déjà une idée de projet de création d’une entreprise (PME) dans un secteur porteur. Après quoi, on procède à la sélection. Une rencontre avec le jeune créateur permet de faire une première évaluation. On soumet le projet au comité d’engagement pour son approbation. Ainsi, nous accordons aux lauréats des prêts d’honneur, sans intérêts et sans garantie remboursables sur une période de 5 ans pour participer au financement de leur projet. En outre, nous leur offrons un accompagnement individuel pour une durée de 3 ans par des chefs d’entreprises membres du Réseau. Ces derniers se réunissent mensuellement avec les lauréats pour analyser l’évolution de leur entreprise, partager leur expertise et leurs apporters les conseils appropriés. Un accompagnement collectif est également assuré aux jeunes via les clubs de lauréats, qui sont des séminaires de formation mensuelle animés par un expert sur un thème de gestion.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *