Responsabilité sociale de l’entreprise: Lafarge Maroc décline sa stratégie

Responsabilité sociale de l’entreprise: Lafarge Maroc décline sa stratégie

C’est autour d’un ftour que l’équipe de Lafarge Maroc a dévoilé mardi dernier sa stratégie en matière de responsabilité sociale et sociétale, et spécialement sur les actions entreprises par les sites industriels du groupe de fabrication de ciment au Maroc.

Une stratégie RSE vécue au quotidien des opérations

Lakbir Taya, directeur de l’usine Lafarge de Mèknes
Lakbir Taya, directeur de l’usine Lafarge de Mèknes

Couvrant quatre axes essentiels de l’entreprise citoyenne, la politique de responsabilité sociale de l’entreprise de Lafarge Maroc contribue au développement durable et socio-économique du Maroc. Malika Youssoufine, directrice des ressources humaines et de la communication, a souligné dans ce sens que «Lafarge Maroc a depuis quelques années recentré sa stratégie RSE autour de 4 axes majeurs apparus au fil des années comme étant au cœur des enjeux de développement des communautés locales et à la croisée de ceux des sites opérationnels». Au premier plan on trouve l’emploi et l’employabilité. La directrice des ressources humaines a déclaré que le développement de l’employabilité, notamment des jeunes riverains, rentre dans un contexte où la formation professionnelle prend une place prédominante dans l’emploi et où les sites industriels ne peuvent aucunement absorber les attentes d’emploi de l’ensemble de la communauté. Les trois autres axes d’intervention de la politique RSE de Lafarge Maroc concernent l’éducation et la lutte contre l’abandon scolaire, le développement de la santé et la sécurité par une facilitation à l’accès à des soins de bonne qualité ainsi que l’environnement et l’amélioration des conditions de vie.

Des actions structurées et diversifiées

Pour répondre aux besoins locaux, Lafarge Maroc s’est engagée dans des actions qui au fil du temps sont devenues pour les usines du groupe un axe majeur de la politique RSE de l’entreprise. Les sites industriels de l’entreprise apportent leur contribution à travers des programmes annuels qui intègrent des actions engagées. En exemple, le site industriel de Meknès. D’après Lakbir Taya, directeur du site, «la contribution se concrétise soit par des formations qualifiantes en partenariat avec des organismes spécialisés, notamment l’OFPPT, soit par une aide à la création d’activité génératrice de revenus au profit des marchands ambulants». Le directeur d’usine a ajouté que «les programmes incluent aussi un appui au développement des TPE, une orientation et un accompagnement des actions de formation de base».

Au total, ce sont 25 actions qui ont été réalisées au bénéfice de plus de 700 riverains, entre 2015 et 2016, dans toutes les régions d’activité de Lafarge Maroc. Tous les sites industriels de l’entreprise bénéficient d’une grande autonomie pour engager de telles actions. En effet, dans le cadre d’une politique RSE décentralisée, les directions de sites, engagées dans un dialogue local permanent, analysent avec les parties concernées les besoins de la région. Ces besoins restent centrés majoritairement sur l’emploi de communautés riveraines, avec une attention particulière portée aux jeunes filles et garçons. Les projets montés suite aux besoins sont ensuite concrétisés soit par l’entreprise toute seule ou en partenariat avec des organismes publics ou privés. Des formations qualifiantes aux métiers du BTP et dans le domaine de la couture ou de la coiffure, la création de micro-projets individuels, des programmes d’irrigation en faveur des agriculteurs ainsi que le soutien des associations œuvrant dans le domaine de l’emploi et l’employabilité constituent les derniers projets auxquels Lafarge Maroc s’est engagée à réaliser.

Mounir Bassy
Journaliste stagiaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *