Restauration d’espaces forestiers

L’université Al Akhawayn à Ifrane a abrité du 28 au 31 mai un atelier sur la restauration des paysages forestiers de l’Afrique du Nord. Lors de la séance d’ouverture des travaux de cette rencontre, le secrétaire général du département des Eaux et Forêts et de la lutte contre la désertification, M. Mohamed Anechoum a souligné la nécessité de mettre en œuvre une stratégie de coordination entre les pays de la région du Maghreb en vue d’assurer la préservation et la mise en valeur du patrimoine forestier et de concrétiser les dispositions des différentes conventions internationales se rapportant à la diversité biologique, aux changements climatiques et à la lutte contre la désertification.
Abordant les actions entreprises par le Maroc dans ce domaine, M. Anechoum a indiqué que le Royaume a mis au point, dans le cadre du Programme forestier national (PFN), une série d’outils de gestion durable de ses ressources naturelles, dont notamment le plan directeur des aires protégées, le plan national d’aménagement des bassins versants, le plan directeur des reboisements, l’inventaire forestier national et le programme d’action pour la lutte contre la désertification.
Le directeur du programme méditerranéen du WWF, M. Paolo Lombardi et le représentant résident adjoint du PNUD à Rabat, M. Olivier Ranaivondrambala ont, pour leur part, mis l’accent sur l’intérêt de la préservation et de la restauration des paysages forestiers de l’Afrique du Nord qui couvrent près de 13,5 millions d’hectares et dont les fonctions restent multiples notamment en ce qui concerne la conservation et la protection de la biodiversité, le soutien à la production agricole, la production ligneuse et pastorale et le maintien des grands équilibres environnementaux. L’objectif de cette manifestation, organisée par le Fonds mondial pour la nature (WWF), le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), le département des Eaux et Forêts et l’université Al Akhawayn, en présence  d’une pléiade de spécialistes maghrébins et européens et de représentants d’organisations non gouvernementales opérant dans le secteur de la préservation du patrimoine forestier, est de promouvoir une approche commune de la restauration des paysages forestiers du Maroc, d’Algérie et de Tunisie et de mettre en place des structures de coopération éco-régionale entre les pays du Maghreb et les autres pays méditerranéens voisins, notamment le Portugal, l’Espagne, la France et l’Italie. Cette rencontre, qui s’inscrit dans le cadre du programme de conservation régionale, vise également à promouvoir la sensibilisation à la restauration des paysages forestiers, assurer une compréhension commune de cette approche de restauration et développer, en partenariat avec les différents intervenants, une vision et un plan d’action pour initier la restauration des paysages forestiers en tant que partie intégrante des initiatives de conservation éco-régionale mises en œuvres par le WWF et ses partenaires dans la région.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *