Restauration scolaire: La Russie partenaire d’un programme du ministère de l’éducation nationale

Restauration scolaire: La Russie partenaire d’un programme du ministère de l’éducation nationale

Le Maroc disposera bientôt d’une stratégie nationale d’alimentation scolaire. Des ateliers de diagnostic du programme d’alimentation scolaire au Maroc selon l’approche dite SABER (Approche systémique pour améliorer les résultats de l’éducation) se sont tenus jeudi et vendredi, 18 et 19 décembre à Rabat.

«La première phase du programme consiste en une évaluation de la restauration scolaire au Maroc qui devrait aboutir sur l’élaboration d’une stratégie nationale que le ministère s’engagera à mettre en place», a déclaré le secrétaire général du ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle, Youssef Belqasmi, lors de la cérémonie d’ouverture de ces ateliers.

La première phase dudit programme sera menée en partenariat avec le Programme alimentaire mondial de l’ONU et financée par le gouvernement de la Fédération de Russie à hauteur de 1,5 million de dollars américains, soit près de 13,5 millions de dirhams. «La Russie est très intéressée par la réforme du système éducatif qu’entreprend le Maroc», a déclaré l’ambassadeur de la Fédération de Russie au Maroc, Valery Vorobiev.

«Nous espérons que l’apport de la Russie au programme SABER contribuera à l’amélioration de l’éducation au Maroc», a-t-il ajouté. Le chef de la représentation russe au Maroc a, par ailleurs, souligné que l’aide apportée par son pays est surtout méthodologique. «Nous n’envoyons pas de denrées alimentaires, il s’agit surtout d’un soutien technique au Maroc», a-t-il expliqué.
Interrogé au sujet de l’influence potentielle de la crise que vit l’économie russe sur les aides qu’elle apporte au Maroc, Valery Vorobiev a répondu que «la Russie ne vit pas de crise», avant d’assurer que son pays reste engagé dans ce programme quelles que soient les conditions que vit son économie. «Nous comptons même élargir cette expérience sur plusieurs autres domaines», a-t-il poursuivi.
La restauration scolaire est un «facteur important de la scolarisation et limite l’abandon scolaire», selon Youssef Belqasmi. Le secrétaire général du ministère de l’éducation nationale a rappelé qu’actuellement, près de 1,5 million d’élèves bénéficient du programme de restauration scolaire au Maroc qui coûte plus de 900 millions de dirhams au ministère de tutelle. Assurant l’importance qu’accorde le département de Belmokhtar à la question de l’alimentation dans les écoles, Belqasmi a expliqué que «le budget total du ministère est de 45 milliards de dirhams, il supporte une masse salariale d’à peu près 40 milliards de dirhams et des 5 milliards restants, presque un milliard est réservé à la restauration scolaire».  
 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *