Rétrospective 2018 – L’horrible destin de Latifa

Rétrospective 2018 – L’horrible destin de Latifa

Les affaires de domestiques maltraitées sont loin d’être des cas isolés au Maroc.

Tout le monde se souvient encore de l’affaire Latifa qui avait provoqué l’indignation de l’opinion publique. Originaire de Zagora, cette jeune domestique âgée de 22 ans a été torturée pendant des mois par ses employeurs. Le couple qui l’employait lui infligeait les pires sévices. Ils avaient, entre autres, l’habitude de la brûler avec des objets en fer.

Des images choquantes de la jeune domestique avaient d’ailleurs montré la gravité des brûlures. Aussitôt saisi, le parquet avait immédiatement ordonné l’ouverture d’une enquête pour déterminer les circonstances de cette affaire.

Le tribunal de première instance de Casablanca avait finalement acquitté l’employeuse  et refusé la requête de la défense de Latifa qui souhaitait une indemnisation de 500.000 dirhams. L’annonce de ce verdict inattendu  avait  fait   réagir la société civile et  plus particulièrement l’association Insaf qui avait pris en charge la jeune Latifa. Dans cette affaire, l’association avait appelé le gouvernement à prendre les mesures nécessaires pour protéger ces jeunes filles contre l’exploitation dans le travail domestique et contre les abus dont elles sont victimes. Latifa n’est qu’un cas parmi d’autres. Rien ne pourra compenser ce qu’elle a vécu.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *