Réunion du Comité technique e-gouvernement

Le Comité technique e-gouvernement, dont l’objectif est de favoriser le développement de l’administration électronique par l’amélioration du processus de traitement de l’information effectuée par l’administration et la mise en ligne de ses services au profit du citoyen et de l’entreprise, tient des réunions mensuelles pour débattre de l’état d’avancement des projets e-gouvernement initiés par les différents départements ministériels. Lors de sa réunion du vendredi dernier, présidée par le ministre des Affaires économiques, des Affaires générales et de la Mise à niveau de l’économie, Abderrazak El Mossadeq, le comité a noté avec grande satisfaction la concrétisation et la mise en oeuvre d’un certain nombre de projets e-gouvernement qui étaient inscrits dans son plan d’action établis au mois de mars 2003, indique un communiqué du ministère des Affaires économiques, des Affaires générales et de la Mise à niveau de l’économie.
Il s’agit notamment du lancement du site e-justice (http://ejustice.justice.gov.ma) avec la mise en ligne du suivi d’exécution des jugements vis-à-vis des compagnies d’assurance au niveau du tribunal de première instance de Casa-Anfa, la mise en ligne de la procédure globale de gestion du greffe au niveau du tribunal de commerce de Casablanca et du tribunal de première instance de Casa-Anfa et la mise en ligne du registre de commerce au niveau du tribunal de commerce de Casablanca. Il s’agit également de la mise en ligne par la Trésorerie générale du Royaume, au niveau de son site (http://www.tgr.gov.ma) d’un e-service permettant aux entreprises de suivre l’état d’avancement des paiements relatifs à l’exécution des marchés publics.
Par ailleurs, le comité a validé un plan d’action élaboré par le ministère de l’Industrie, du Commerce et des Télécommunications concernant le projet de mutualisation des coûts inhérents à la mise en place de l’Administration électronique par la réutilisation des solutions déjà développées ou acquises par l’Administration. Une première application développée par le ministère de Finances et de la Privatisation concernant le suivi des appels d’offres est en cours de déploiement au niveau des ministères ayant manifesté leur intérêt, avec le support technique d’un comité ad hoc piloté par le ministère de l’Industrie, du Commerce et des Télécommunications.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *