Révélations sur l’agresseur d’Agadir

L’affaire de l’individu qui a blessé plusieurs personnes à l’arme blanche avant de se donner la mort dans la nuit de mercredi à jeudi dans un camping d’Agadir est en voie d’être élucidée, apprend-on de source informée. Selon ces sources, il s’agirait d’un extrémiste dénommé Akouirar Mohamed, originaire de la ville de Dchira. Agé de vingt-deux ans, il aurait déjà été arrêté par les services de police alors qu’il vendait des cassettes audio au contenu intégriste appelant à la violence devant une mosquée de la région connue pour être le fief d’un groupuscule extrémiste avant d’être relâché. Les services de police auraient aussi découvert que le dénommé Akouirar avait commencé son parcours extrémiste au sein de la section du mouvement Addaâwa Wattabligh au quartier Ikki Efreddin où il habitait. De bonne consistance physique, Akouirar qui travaillait comme vendeur ambulant se serait rasé la barbe une journée avant de perpétrer son acte ignoble afin de passer inaperçu. Rappelons que, le jeudi matin, Akouirar, armé d’un couteau, était entré dans un camping international d’Agadir en sautant par-dessus le mur de ce local dans l’intention de s’attaquer à ses clients. Sa première victime fut l’un des serveurs du café qui a voulu l’empêcher d’accéder à l’enceinte intérieure. Akouirar le blessa avec son arme avant de s’attaquer aux clients du local dont un enfant qui se trouvait encore à l’hôpital, samedi. Bilan : dix blessés à l’arme blanche dont la gravité varie. Ensuite, encerclé par les employés du camping et quelques clients, et se rendant compte qu’il n’avait aucune chance de s’enfuir, il se donna la mort en se coupant la gorge avec son arme. Selon des sources hospitalières, une opération urgente a été nécessaire pour sauver la vie à l’une des victimes, alors que deux autres sont encore en observation à cause de la gravité de leurs blessures.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *