Richard Pierre s’exprime avant le verdict

La Chambre criminelle près la cour d’appel de Rabat écoutera, aujourd’hui, les derniers propos du Français Richard Pierre et de 33 autres «takfiristes» de la Salafiya Jihadia. Après quoi, elle se retirera pour les délibérations. Les verdicts devaient être connus aujourd’hui en fin de journée. La même Chambre doit reprendre, demain, l’examen du dossier du «groupe de Fès» concernant Said Srairi, Mahjoub Younès, Abdelmajid Rais, Slimane Kharraz, Driss Rabiî, Fahd Benkirane, Omar Hamdouni, Kader Tijani, Adil Bazgouta, Hicham Benmoussa, Mohamed Oussama Boutahar, Larbi Chine, Foukhi Hicham et Abdelhamid Yazghi. Par ailleurs la chambre criminelle près la cour d’appel de Casablanca devait entamer, aujourd’hui, dans l’audience de l’après-midi, l’interrogatoire des trois théoriciens de la Salafia Jihadia, à savoir Hassan Kettani, Abdelouaheb Rafiki et Hicham Saber. La même chambre avait écouté, avant-hier soir, le réquisitoire du représentant du ministère public qui a requis la peine maximale contre Ahmed Filali Azmiri, avocat du barreau de Casablanca, accusé d’avoir reçu des objets précieux volés en Europe par des «takfiristes» pour les revendre au Maroc pour avoir l’argent nécessaire pour le financement du terrorisme. Le ministère public a requis également la peine maximale contre Abdelkebir Goumra, Abdessalam Kolay et Mohamed Habibi, poursuivis dans le cadre de l’affaire la « Salafiya Jihadia » pour constitution d’association de malfaiteurs, complicité dans une tentative meurtre avec prémédication, vol qualifié et complicité de vol, d’enlèvement et séquestration et de sabotage prémédité d’établissements à l’explosif, après avoir participé avec Mohamed Damir et Youssef Fikri, condamnés à mort, dans des meurtres et des actes de vandalisme et des hold-up.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *