Rodriguez tournerait le dos au Polisario

Le président du gouvernement autonome des Iles Canaries, Roman Rodriguez, désire se rendre en visite officielle au Maroc. Selon certains organes de presse de l’Archipel, qui rapportent l’information, Rodriguez aurait chargé des intermédiaires de transmettre un message aux autorités marocaines pour savoir leur avis sur un tel déplacement.
Le président canarien cherche à se faire élire par la Coalition Canarienne pour le poste de candidat de groupement de partis politiques canariens aux élections autonomes, qui auront lieu le 25 mai prochain. De ce fait, les milieux politiques de l’archipel canarien affirment que le président canarien se trouve dans une situation politique très difficil à cause de ses positions pro-Polisario. En effet, depuis qu’il a été élu, il n’a cessé de soutenir les séparatistes de Tindouf. Un soutien financier et politique qui n’a fait que nuire davantage aux relations des Iles Canaries avec le Maroc, ce qui s’est répercuté sur la coopération économique entre les deux parties.
Sachant que le développement des relations commerciales avec le Maroc est un élément vital pour l’économie des Iles, les hommes d’affaires canariens seraient actuellement contre toute réélection de Rodriguez à cause de sa politique anti-marocaine.
Selon des sources proches de Coalition Canarienne, Rodriguez aurait chargé le conseiller régional de l’emploi et des affaires sociales, Marcial Morales, d’entamer des contacts avec l’ex-Consul général du Maroc à Las Palmas.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *