Safi : Bientôt un nouveau port phosphatier

Le siège de la province de Safi a abrité dans la journée du 25 mars 2002, une importante réunion du Comité Technique Provincial (C.T.P) entièrement consacrée aux industries chimiques de la région, les réalités, les perspectives et l’amélioration de l’impact environnemental.
Lors de cette rencontre, le wali de la région Doukkala-Abda, Mohamed Cheikh Biadillah a longuement insisté sur le rôle de l’OCP à Safi. De son côté, le directeur des Industries chimiques de Safi, El Hadi Qandili, a retracé un aperçu sur le parcours qualité du Groupe OCP. Et d’expliquer le management de la qualité et l’évolution de la situation environnementale dans la région en relation avec les Industries chimiques. Sur le chapitre de la sauvegarde de l’environnement, le Groupe OCP peut se targuer d’un bilan satisfaisant en dépit de la nature essentielle de ses activités. Ainsi, lors de ce C.T.P. une liste d’actions menée est à mettre à l’actif de cette entreprise dont les axes de travail s’articulent autour de la prévention, l’anticipation et la citoyenneté.
Parmi ces actions citoyennes, il y a lieu de citer le projet-phare pour Safi qui réside dans la ceinture verte inaugurée le 3 juillet 2000 par SAR la Princesse Lalla Hasna.
Ce projet s’étendra sur 60 hectares plantés de 36 000 arbres. Les autres améliorations touchent certes des aspects techniques et internes, mais ne manqueront pas d’avoir une incidence fort positive sur l’environnement. Il s’agit de l’opération de revamping des unités engrais, la réduction des émissions du gaz SO2 (dioxyde de soufre) avec l’introduction du «Heat recovery system», le lavage des gaz de désarsénisation, la rénovation et mise en place des fosses de récupération, et le réaménagement de la décharge industrielle.
Il est à souligner que plusieurs désagréments seront résolus avec la construction du nouveau port, qui sera spécialement consacré aux activités des Industries chimiques et sera sur la côte en face des actuelles installations industrielles sises Route de Djorf Lihdoudi. Grâce à un don américain, les travaux d’études de faisabilité sont déjà en cours de finalisation. Cette installation portuaire sera à coup sûr une véritable bouée d’oxygène pour toute la région.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *