Sahara : Des organisations mauritaniennes soutiennent l’initiative marocaine

Sahara : Des organisations mauritaniennes soutiennent l’initiative marocaine

Lors d’une rencontre sur «l’initiative d’autonomie et les perspectives d’un règlement de la question du Sahara», organisée par l’Association d’amitié mauritano-marocaine, les intervenants ont indiqué, dans leurs recommandations, que l’initiative d’autonomie est un pas important permettant de sortir de l’impasse, de même qu’elle peut constituer l’unique base pour les négociations sur le Sahara.
Dans une allocution inaugurant cette conférence, Mohamed Ould Sidati , président de l’association Espace maghrébin, a donné un aperçu sur la question, avant de s’arrêter sur les moyens permettant une participation agissante des acteurs associatifs mauritaniens au règlement de ce dossier, et partant à l’édification d’une union maghrébine.
A ce propos, l’intervenant a appelé à créer un mouvement arabe efficace qui puisse soutenir l’initiative marocaine qui constitue, a-t-il dit, «la meilleure alternative pour régler cette question». De son côté, Mohamed Mokhtar Ould Mohamed Vall, président de la Ligue des journaux indépendants en Mauritanie, directeur du journal «Annahar», a relevé que la région du Maghreb arabe souffre encore des impacts du colonialisme et de la division de la région en entités pour empêcher la réalisation de l’unité.
Le colonialisme «a laissé derrière lui une bombe à retardement qui menace l’avenir du Maghreb arabe», a-t-il estimé, relevant que «le Maroc a soumis une proposition qui est désormais examinée, saluée par les Nations Unies et qui a recueilli une grande adhésion internationale». Et de souhaiter que l’initiative d’autonomie puisse constituer une issue définitive à la question du Sahara. Didi Ould Salek, activiste des droits de l’Homme et professeur de droit à l’Institut supérieur des études et recherches islamiques à Nouakchott, s’est arrêté, pour sa part, sur des aspects historiques et géostratégiques marquant les positions d’Etats concernés par la question ainsi que des grandes puissances.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *