Sahara : la Koutla vers un projet commun

Sahara : la Koutla vers un projet commun

Après une réunion similaire avec la hiérarchie de l’USFP, les responsables du PPS ont eu des entretiens avec ceux du Parti de l’Istiqlal. Selon un communiqué conjoint de ces deux partis, la réunion qui s’est tenue vendredi dernier à Rabat, est intervenue dans le cadre des consultations périodiques entre les membres de la Koutla pour examiner une action commune de ce bloc en préparation des échéances de 2007, mais aussi pour étudier la situation économique et sociale du pays.
Selon des sources des deux partis, la réunion de vendredi dernier a été consacrée également à la préparation d’une réunion tripartite au sommet entre les dirigeants de ces partis. Cette réunion, qui se tiendrait dans les jours à venir, devra être axée autour d’un mémorandum commun que préparent les trois partis au sujet de leur vision de l’autonomie à octroyer aux régions du Sahara dans le cadre de la souveraineté marocaine. Ce mémorandum devra être présenté par la suite à Sa Majesté le Roi Mohammed VI avant la fin de ce mois.
Le même sujet avait été évoqué auparavant lors d’une réunion de la commission de coordination PPS-USFP.
Cette réunion, tenue le 25 février 2006, visait aussi la préparation d’une révision de la charte de la Koutla permettant, entre autres, l’élargissement de ce bloc à d’autres formations politiques nationales qui partagent les mêmes options et les mêmes convictions surtout en ce qui concerne l’intégrité territoriale du Maroc. Selon plusieurs sources, les trois partis étudieraient la possibilité d’inclure le PSU (Parti socialiste unifié) au sein de la Koutla.
Il est également question d’étudier diverses formes d’alliances possibles avant, mais aussi après, les élections de 2007.
Auparavant, une autre réunion avait eu lieu entre Moulay Smaïl Alaoui et Mohamed Elyazghi. Dans un communiqué conjoint, daté du 20 février 2006, les deux formations politiques s’étaient déclarées attachées à " leurs relations fraternelles et à leur alliance bâtie autour de bases consolidées à travers les accumulations de leur combat commun dans les différentes questions dˆintérêt national et international et à travers leur foi en l’avenir commun auquel ils aspirent en tant qu’éléments constitutifs essentiels de la famille socialiste marocaine".
Les leaders des partis politiques nationaux ont tenu récemment des réunions avec le conseiller du Roi Mohamed Moatassim et le Premier ministre Driss Jettou autour de l’offre marocaine d’une autonomie élargie pour les régions du Sahara. Les partis ont jusqu’à fin mars pour présenter des propositions écrites au Palais royal alors que le Maroc prévoit de présenter un document dans ce sens à l’Organisation des Nations Unies vers fin avril prochain.
Si le PI, le PPS et l’USFP envisagent de présenter un mémorandum commun, ce sera la même chose pour les partis de la mouvance populaire (UMP), mais aussi pour le PJD et FC (Forces citoyennes). Ces derniers ont organisé, le week-end dernier, une conférence internationale dédiée à la régionalisation avec la participation de plusieurs experts internationaux qui ont présenté les expériences, en la matière, de leurs pays respectifs.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *