Sahara : L’appel d’Amnir

L’association Amnir pour le développement et la coopération a adressé un appel aux cadres sahraouis installés à l’étranger pour rentrer au Maroc et contribuer au renforcement du front intérieur. Cet appel a été lancé par le bureau national de l’association que dirige le conseiller Lahbib Nouass à l’issue d’une réunion de ses cadres à Agadir consacrée à la question du Sahara marocain et aux derniers développements qu’a connus le dossier de l’intégrité territoriale du Royaume. L’appel vise essentiellement ceux parmi les cadres sahraouis qui avaient choisi de s’installer provisoirement à l’étranger au lieu de retourner en Algérie dans les camps de Tindouf encercés par l’armée de ce dernier pays.
Pour Amnir, un grand nombre de ces cadres, ayant adhéré à un moment aux thèses du Polisario, se trouvent actuellement dans un état d’indécision qui n’a plus raison d’être au vu des grands changements qu’a connus le Maroc sous la conduite de Sa Majesté Mohammed VI. Ces derniers, pour Amnir, feraient mieux de rentrer auprès de leurs familles et dans leur pays pour contribuer à "la consolidation du processus démocratique, le parachèvement des missions de développement et le renforcement de l’Etat de droit". "L’Association Amnir lance un appel chaleureux et sincère à vous pour regagner rapidement votre pays, le Maroc, et vos familles. La nation a grand besoin de vos contributions pour aller de l’avant vers la réalisation des exigences du progrès et de la prospérité de son peuple et de l’ensemble des peuples du Maghreb arabe", lit-on dans le communiqué de cette association sahraouie basée à Agadir. Pour les participants à la rencontre d’Agadir, comme le souligne le communiqué d’Amnir, la meilleure issue au conflit fabriqué de toutes pièces autour de l’intégrité territoriale du Maroc réside en une solution négociée qui respecte la souveraineté du Maroc sur ses régions du Sud. Une solution pour laquelle, ajoute le communiqué, le front intérieur doit être soudé par une prise de conscience générale avec la participation des sahraouis marocains.
L’association rappelle dans ce sens tous les chantiers réalisés dans les régions marocaines du Sud et les autres en cours de parachèvement pour le bien-être social et économique des populations de ces régions. M. Mostafa Bouh, plus connu sous le nom de Barazani, a appelé lors de cette même rencontre à unir les efforts pour faire face à tous ceux qui essaient de remettre en cause l’intégrité territoriale du Maroc et aux adeptes des thèses séparatistes.
Pour l’ex-haut responsable du Polisario, il ne saurait être question de quelque issue au conflit en dehors d’une solution politique négociée dans le cadre de la souveraineté marocaine.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *