Sahara : L’offre marocaine bien accueillie aux USA

Lors d’une réunion lundi au siège du congrès avec une délégation du Conseil royal consultatif pour les affaires sahariennes (CORCAS) conduite par le président du Conseil, Khalihenna Ould Errachid, des membres de la Chambre des représentants et membres du  »Morocco Caucus » au Congrès américain, ont mis en exergue le caractère démocratique et avant-gardiste de cette proposition aux niveaux arabe, africain et maghrébin.
La délégation du CORCAS, composée d’une dizaine de membres actuellement en visite aux Etats-Unis, a eu une séance de travail avec les congressmen Lincoln Diaz-Balart, Philip English, Ileana Ros-Lehtinen, Darell Issa, Ray Lahood, Thadeux McCotter, Robin Hayes, Melissa Hast, Jeff Fortenberry, Mario Diaz-Balart et Geoff Davis.
Lincoln Diaz-Balart, président du "Morocco Caucus", a relevé que la réunion se tient à une période où l’agenda du Congrès américain -qui se prépare à suspendre sa session pour que ses membres puissent se consacrer aux élections de mi-mandat prévues en novembre – est des plus chargés, ce qui illustre, a-t-il dit, le respect dont bénéficie le Maroc aux Etats Unis.
Pour sa part, Phil English a qualifié la proposition royale de "merveilleuse contribution au règlement de la question du Sahara".
Dans une déclaration à la MAP, Ileana Ros-Lehtinen, représentante de Floride et membre de la Commission des relations étrangères, a tenu à souligner que  »la proposition d’autonomie est conforme aux principes que les Etats-Unis cherchent à promouvoir".
Louant les relations exemplaires qui lient le Maroc et les Etats Unis, deux pays qui ont en commun "la défense des mêmes principes de liberté, de démocratie et des droits de l’homme", elle a ajouté : "nous allons continuer à oeuvrer pour aider le Maroc à résoudre la question du Sahara".
La délégation du CORCAS a par ailleurs rencontré le sénateur Richard Lugar, président de la Commission des affaires étrangères au Sénat, et s’est entretenue avec les représentants Jim Kolbe et Ed Royce. Elle a aussi tenu une réunion avec les membres de la Commission des affaires étrangères du Sénat.
Lors de ces réunions, auxquelles a pris part l’ambassadeur du Maroc aux Etats-Unis, Aziz Mekouar, le président du CORCAS a indiqué que la formule d’autonomie s’inscrit en droite ligne des standards démocratiques de pluralité et de respect des droits de l’Homme et constitue la solution idéale pour cette question car elle ne fera pas de perdants, en ce sens qu’elle sauvegarde la souveraineté du Maroc, tout en accordant aux populations la possibilité de gérer leurs propres affaires. Khalihenna Ould Errachid a fait remarquer que  »le conflit du Sahara n’a rien apporté de positif aux populations de cette région, ni au Maghreb, ni au continent africain", ajoutant que ce conflit a plutôt retardé l’édification du Maghreb arabe, divisé l’Afrique et constitue encore un foyer de tension dans la région.
Il a, en outre, mis en garde contre le danger de voir les mouvements terroristes s’infiltrer dans la région aidés par un cocktail périlleux composé de territoires de non-loi, d’immigration clandestine et de trafics d’armes.
Après avoir rappelé l’historique de la création et la composition représentative du CORCAS, M. Ould Errachid a noté que l’Organisation des Nations Unies a abandonné l’option du référendum et s’est clairement prononcée pour une solution politique mutuellement acceptable.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *