Sahara marocain : L’initiative a sorti la question du Sahara de l’état de stagnation

Sahara marocain : L’initiative a sorti la question du Sahara de l’état de stagnation

L’initiative marocaine d’octroyer une large autonomie aux provinces du Sud du Royaume, dans le cadre de la souveraineté nationale, a permis de sortir la question du Sahara de l’état de stagnation qui durait depuis de longues années, a souligné le ministre de l’Intérieur, Chakib Benmoussa.
S’exprimant lors d’une rencontre tenue samedi à l’occasion du lancement de la première tranche du nouveau programme d’habitat dans la ville de Laâyoune, le ministre a ajouté que cette initiative a été confortée par les résolutions 1754 et 1783 qui ont attesté de sa crédibilité et de son sérieux, notant que cette proposition a été accueillie très favorablement par le Conseil de sécurité de l’ONU, la communauté internationale et les pays influents sur la scène mondiale qui ont appelé à l’adoption de ce projet en tant que plate-forme des négociations. «En vue de contribuer de manière sérieuse à la mise en œuvre de la solution politique escomptée, le Maroc s’est engagé dans des négociations qui ont permis, à la faveur de l’initiative d’autonomie, de sortir le dossier du Sahara de l’état de stagnation qui durait depuis de longues années, surtout que cette proposition est l’émanation d’une sage et profonde réflexion, tout comme elle est le résultat des rencontres et concertations avec l’ensemble des forces vives du pays -partis politiques et centrales syndicales-, le Conseil royal consultatif pour les affaires sahariennes, ainsi qu’avec les chioukh, les élus, les notables et les acteurs de la société civile dans les provinces du Sud», a relaté M. Benmoussa.
Le Maroc, fort de l’unanimité nationale et de la légitimité de sa position, a participé aux négociations de Manhasset avec bonne foi, un esprit ouvert et une volonté réelle d’œuvrer pour sortir ce dossier de l’impasse sur la base de la solution équitable qui est «l’autonomie, toute l’autonomie et rien d’autre que l’autonomie», a poursuivi le ministre. Lors des quatre rounds de négociations, le Royaume a émis le vœu que les autres parties saisissent l’opportunité historique offerte par l’initiative marocaine.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *