Saïd Chakri : «L’éducation relative à l’environnement s’est améliorée»

Saïd Chakri : «L’éducation relative à l’environnement
s’est améliorée»


LM : Comment s’est développé le concept d’éducation à l’environnement dans les établissements scolaires au Maroc ?
Saïd Chakri : Ce concept a évolué pour devenir un volet très important de notre système éducatif pour l’éducation des élèves à l’environnement et au respect de la nature tout en l’intégrant au développement durable. Cela s’inscrit dans le cadre de l’ouverture de l’établissement scolaire sur son environnement, favorisée par la mise en œuvre de la nouvelle charte de l’éducation et de la formation. Il s’agit, en fait, de renforcer les connaissances des élèves à travers la programmation des thématiques environnementales et du développement durable.

Quelles sont les mesures prises par le ministère de tutelle pour encourager l’éducation à l’environnement dans les établissements scolaires ?
Le projet E1P12 du programme d’urgence de l’éducation vise l’amélioration de la qualité de la vie scolaire à travers, entre autres, la création de clubs de l’environnement au sein des établissements scolaires. Ils sont considérés parmi les clubs éducatifs permettant la sensibilisation des élèves au développement durable et à la protection de l’environnement. Ils sont ainsi à l’origine d’un certain nombre de projets destinés à la préservation de l’environnement et l’aménagement et la mise en valeur des espaces verts. D’ailleurs, les différentes délégations provinciales au Maroc lancent chacune un programme d’activités autour du thème : «L’éducation à l’environnement et le développement durable» au sein des établissements scolaires respectifs. Nous appelons à l’implication de tous pour le renforcement de la programmation de ces activités en faveur des élèves.

Pouvez-vous nous parler de votre actuel programme d’activités destiné aux établissements relevant de la province de Tanger- Assilah ?
Comme chaque année, nous avons préparé un programme annuel d’éducation à l’environnement et du développement durable au titre de la saison scolaire 2010- 2011. A titre d’exemple, la délégation et la direction provinciale des eaux et forêts et de la lutte contre la désertification viennent d’organiser, à l’occasion de la Journée mondiale de la forêt et en collaboration avec l’Association des enseignants des sciences de la vie et de la terre (AESVT), une visite au parc forestier Perdicaris, et ce au profit des élèves de six établissements scolaires à Tanger.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *