Saïd Taghmaoui, l’acteur-citoyen

Saïd Taghmaoui, l’acteur-citoyen

Saïd Taghmaoui, l’acteur international d’origine marocaine, est un homme définitivement attaché à son pays. Et il le prouve chaque jour. Le dernier geste d’amour envers ces concitoyens a été de penser, préparer et tourner un spot télévisé dans le cadre de la lutte contre les accidents de la circulation au Maroc.
« Mon meilleur ami était un Marocain, qui vivait en France comme moi. Il y a deux ans, il est revenu en vacances au pays et il est mort sur la route ». Le choc était terrible pour Saïd, quasi inoubliable. Depuis ce jour, il a compris qu’il devait participer à cette fameuse lutte contre les accidents de la route.
« On m’a proposé de tourner des dizaines de publicités pour des marques de téléphone, de shampooings, etc. Mais j’ai toujours refusé de le faire », souligne Saïd. Il est sincèrement convaincu que « l’artiste n’est pas là pour polluer les ondes, mais pour servir des causes ». C’est ainsi que Taghmaoui a offert au comité national de prévention des accidents de la circulation (CNPAC), son talent, sa notoriété, son professionnalisme et surtout ses connaissances dans le monde artistique. Taghmaoui n’aime pas qu’on le dise, il nous en excusera : mais il a travaillé pour ce spot d’arrache-pied, pendant des semaines… bénévolement. Résultat : il a réussi à convaincre un très grand metteur en scène, Nick Quested à venir au Maroc pour tourner (gracieusement!) le spot. Quested a travaillé pour Michael Jackson et on lui a confié la gestion de l’image de plusieurs grands groupes financiers du monde. Grâce à la force de persuasion de Taghmaoui, Nick Quested débarque à Rabat avec ses assistants, ses caméras et surtout son savoir-faire. Cerise sur le gâteau : Quested offre le son et la postsynchronisation qui coûtent une fortune. Une fois au Maroc, l’équipe enchaînera réunion après réunion avec le ministre des Transports, Karim Ghellab et les responsables d’Obvision, l’agence Conseil en communication du CNPAC. Avec cette dernière, il a été convenu d’un synopsis validé par la suite par le ministre. « On s’est investi sérieusement », résume Saïd. Et d’ajouter: « avec l’aide de Dieu et de toute l’énergie nécessaire, nous avons réussi à tourner ce spot, en espérant qu’il sera à la hauteur du drame que vit notre pays ». Ce spot, que les téléspectateurs marocains vont bientôt découvrir, sera diffusé durant toute une année.
L’année prochaine, Taghmaoui en tournera un autre, puis l’année d’après un troisième. « J’ai eu la chance d’avoir un interlocuteur sérieux, Karim Ghellab, et nous avons convenu d’inscrire ce travail dans la durée, c’est-à-dire pendant trois ans ». Taghmaoui espère que ce spot contribuera à faire réfléchir les conducteurs. « Nous devons changer de conduite », lance Saïd, en paraphrasant volontairement le slogan de la campagne de lutte contre les accidents de la circulation. Dans trois ans, Saïd ne pense pas qu’on arrêtera tous les accidents de la route, mais il aura au moins aidé à la sensibilisation des jeunes et des moins jeunes des dangers de la vitesse, du non-port de la ceinture, de l’alcool, du téléphone portable…. Et Saïd de conclure : « A tous ceux qui m’admirent (et ils sont très nombreux) je dis : respectez la loi, car la vie est la chose la plus précieuse que Dieu nous ait donné ». Tout est dit.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *