Saisie de plus de 800 t de produits impropres à la consommation

Saisie de plus de 800 t de produits impropres à la consommation

L’ONSSA dévoile le bilan du contrôle sanitaire de la saison estivale

Pour ce qui est du marché local, 10.420 visites de contrôle de l’ONSSA  ont été réalisées par ses services durant la même période. Ces investigations ont abouti au contrôle de plus de 96.238 tonnes de produits alimentaires d’origine végétale et animale.

Pas moins de 804.400 t de produits alimentaires d’origine végétale et animale ont fait l’objet de la délivrance de 4.438 certificats sanitaires d’admission à l’import. 119 t de ces produits ont été refoulés pour non-conformité aux normes réglementaires en vigueur. Ces chiffres ont été enregistrés au niveau de l’importation au titre de la saison estivale 2016, à savoir juillet-août 2016).

Pour ce qui est du marché local, 10.420 visites de contrôle de l’ONSSA ont été réalisées par ses services durant la même période. Ces investigations ont abouti au contrôle de plus de 96.238 tonnes de produits alimentaires d’origine végétale et animale, ainsi qu’à la saisie et au retrait de 828 tonnes de produits impropres à la consommation, du circuit de commercialisation.

Ces produits se répartissent comme suit : 565 tonnes de viandes, les nectars, jus et boissons 119 tonnes, les produits de la pêche 90 tonnes, les produits de la minoterie et dérivés 22 tonnes, les produits laitiers 16 tonnes, les conserves végétales 12 tonnes et le reste des produits alimentaires 4 tonnes.
1.269 échantillons ont été prélevés pour analyses et 49 procès-verbaux ont été établis à travers des constatations directes. De même les infractions constatés sont évaluées à 323 cas dont les dossiers ont été transmis au parquet pour jugement.

L’ONSSA rassure quant à la mobilisation de ses services afin d’assurer la sécurité sanitaire des produits alimentaires. Cette mobilisation est effective sur l’ensemble du territoire national. En outre, il tient à rappeler que la contribution et la participation des consommateurs sont souvent sollicitées pour atteindre les objectifs escomptés.
Ainsi, l’ONSSA dans le cadre de ses activités et pendant la saison estivale a intensifié ses actions de prévention et de contrôle des denrées alimentaires. Un axe prioritaire de ces contrôles se fait au niveau des établissements de production, de transformation, de distribution, d’entreposage et de mise en vente. Ces contrôles se déroulent également dans les lieux de restauration collective, sociale et commerciale.
Le respect de la chaîne de froid et le transport des denrées périssables constituent l’une des conditions nécessaires des bonnes pratiques d’hygiène que l’ONSSA tient à vérifier.

Contrôle sanitaire vétérinaire des produits animaux et d’origine animale

ONSSALes services vétérinaires de l’ONSSA assurent le contrôle sanitaire des produits animaux et d’origine animale (PAOA) destinés à la consommation humaine, des aliments destinés à l’alimentation animale et des sous-produits animaux (SP). Ils assurent le contrôle et le suivi sanitaire des conditions de production, d’entreposage, de préparation, de transformation, de transport et de mise en vente de ces produits.

Le contrôle sanitaire des produits animaux et d’origine animale a des spécificités liées à la nature de ces produits et se caractérise par un contrôle de l’amont à l’aval. Autrement dit, de l’exploitation à la consommation. Un contrôle à caractère préventif est également effectué et consiste en l’agrément ou autorisation des établissements, la surveillance des conditions de traitement, de manipulation, d’entreposage et de transport des PAOA, des aliments pour animaux et des SP, une inspection avant la mise du produit sur le marché et une vérification des processus de fabrication. L’ONSSA procède également à l’inspection sanitaire des viandes au niveau des abattoirs, l’inspection au niveau des postes d’inspection frontaliers et la délivrance des certificats sanitaires vétérinaires pour la mise des produits sur le marché et à l’exportation.

Contrôle à l’importation : Comment procède l’ONSSA ?
L’importation et l’exportation de végétaux, d’animaux ainsi que de leurs produits dérivés y compris les denrées destinées à l’alimentation des animaux sont soumis à une réglementation, notamment la loi n° 28-07 relative à la sécurité sanitaire des produits alimentaires, qui fixe les conditions sanitaires pour leur admission sur le territoire national ou leur exportation vers les pays tiers.

Le contrôle du respect de cette réglementation est assuré au niveau national par des directions de contrôle de la qualité (Casablanca, Tanger et Agadir) et par des postes d’inspection frontaliers (Al Hoceima, Dakhla et Laâyoune, Fès, Jorf Lasfar, Kenitra, Marrakech, Nador, Ouarzazate, Oujda, Rabat-Salé, Safi). Ce contrôle se fait conformément aux dispositions de la loi 28-07 relative à la sécurité sanitaire des produits alimentaires qui stipule qu’aucun produit alimentaire ne peut être importé, mis sur le marché national s’il constitue un danger pour la vie ou la santé humaine et aucun produit destiné à l’alimentation animale ne peut être importé, mis sur le marché national ou exporté ou donné à des animaux pour leur alimentation s’il est dangereux. Ainsi, les marchandises soumises aux contrôles sanitaire et phytosanitaire à l’importation doivent répondre aux dispositions réglementaires en vigueur et doivent être accompagnées de documents sanitaire ou phytosanitaire dûment signés par les autorités officiels des pays d’origine des marchandises en question.

Laïla Ouchagour
(Journaliste-stagiaire)

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *