Samuel Kaplan, ambassadeur des Etats-Unis à Rabat : «La régionalisation est une très bonne initiative»

«La régionalisation dans les provinces du Sud est une très bonne initiative. C’est l’un des chantiers les plus importants lancés par Sa Majesté le Roi Mohammed VI», a annoncé Samuel Kaplan lors d’une conférence-débat organisée, jeudi 18 mars, à Casablanca, par l’Institut marocain des recherches internationales (IMRI) sur «La politique étrangère du président Obama, les relations entre le Maroc et les Etats-Unis». Dans cet esprit, M. Kaplan a espéré que «les négociations en cours sur le Sahara, menées sous les auspices des Nations Unies, aboutissent à la résolution du conflit». Concernant la nature des relations bilatérales entre le Maroc et les Etats-Unis, l’ambassadeur américain au Maroc a déclaré fièrement que «nous sommes des alliés forts et puissants. Et les Etats-Unis peuvent se fier au Maroc quand il s’agit d’agir de concert contre le terrorisme». Pour sa part, Jawad Kerdoudi, président de l’IMRI, a qualifié ces relations d’excellentes et «marquées ces dernières années par l’octroi au Maroc du Millenium Challenge Account et la signature d’un accord de libre-échange». A cet égard, M. Kaplan a détaillé qu’en vertu de cet accord, les exportations américaines vers le Maroc ont augmenté de l’ordre de 300 %. Quant aux exportations marocaines vers les Etats-Unis, elles ont augmenté de 200% grâce à la promotion des produits agricoles notamment. S’agissant de la politique étrangère des Etats- Unis, l’ambassadeur américain a déclaré que le président Obama veille à résoudre les conflits qui sévissent, entre autres, en Irak, en Afghanistan, en Iran et au Moyen-Orient. Ainsi, pour le Moyen-Orient, M. Kaplan a souligné que «tout un chacun sait qu’il y aura la solution de deux Etats. Et je pense que ceci verra le jour bientôt. D’ailleurs je suis optimiste par rapport à cela». «Nous allons prendre toutes les mesures pour permettre à l’Irak de survivre économiquement. Et d’ici 2011, nos troupes seront retirées de l’Irak. D’autant plus que c’est un pays qui marche droit vers son leadership», a -t-il poursuivi. Dans le cas de l’Afghanistan, M. Kaplan a indiqué que «le président Obama a pris la décision de retirer les troupes américaines vers la mi-2011». Quant au dossier nucléaire de l’Iran, l’ambassadeur américain a estimé que «des progrès ont eu lieu». A ses yeux, «un principe d’accord aurait été atteint avec l’Iran. Selon cet accord, l’Iran allait prendre l’uranium enrichi et l’envoyer en Russie, ensuite le rapatrier vers l’Iran pour usage médical. Mais les iraniens sont revenus sur leur décision. Alors il semble que les sanctions sont le seul langage compris par les Iraniens».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *