Santé : Après plusieurs reports, le Ramed a finalement été généralisé

Santé : Après plusieurs reports, le Ramed  a finalement été généralisé

Après une expérience pilote depuis 2008 dans la région de Tadla-Azilal, le Régime d’assistance médicale pour les économiquement démunis (Ramed) a enfin été généralisé le 13 mars 2012. La généralisation du Ramed permettra ainsi d’assurer la couverture médicale pour une population estimée à 8,5 millions de personnes dont 4,5 millions de pauvres relatifs et 4 millions de pauvres absolus. En matière de revenu, la loi est très claire. Dans les villes, les personnes ayant un revenu inférieur à 3.767 dirhams par an sont considérées en situation de pauvreté absolue. Celles dont le revenu annuel est inférieur à 5.650 dirhams seront déclarées en situation de vulnérabilité. Mais le revenu n’est pas la seule condition pour bénéficier du Ramed, plusieurs critères socio-économiques sont pris en considération. Ceux-ci diffèrent entre le milieu urbain et rural. Si dans les villes, le mode de calcul prend en compte notamment les conditions d’habitat et d’hygiène (toilette, cuisine, douche…), le nombre de personnes par pièce… Dans le milieu rural, les conditions d’éligibilité sont définies autrement. Les variables liées au calcul des indices patrimonial et socio-économique prennent en compte le terrain agricole exploité, le cheptel, le poulailler, le matériel agricole et de transport ainsi que l’équipement sanitaire.
Ce régime coûtera chaque année 2,5 milliards de dirhams dont 75% pris en charge par l’Etat, 6% par des autorités locales, et 19% par les bénéficiaires. La contribution forfaitaire annuelle est de 120 DH par personne éligible avec un plafond de 600 DH par ménage. Les démunis absolus n’ont rien à débourser dans la mesure où leur contribution fixée à 40 DH est prise en charge par l’Etat. Pas moins de 100.000 personnes (pensionnaires des établissements pénitentiaires, des orphelinats, personnes sans domicile fixe) vont bénéficier de la gratuité totale des soins. Aujourd’hui, on estime à 1,8 million le nombre de personnes titulaires d’une carte Ramed et 2,2 millions détenteurs d’un récépissé.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *