Santé bucco-dentaire : La situation reste alarmante

Santé bucco-dentaire : La situation reste alarmante

La tutelle a élaboré un nouveau plan stratégique 2018-2025

Le ministère de la santé s’attaque à l’hygiène bucco-dentaire des citoyens. La tutelle vient ainsi d’élaborer un nouveau plan stratégique pour la période 2018-2025. C’est ce qu’a annoncé, vendredi soir, le directeur de l’épidémiologie et de lutte contre les maladies, Pr. Abderrahmane Al Maâroufi, lors du congrès marocain de la médecine dentaire à Marrakech. 

Ce plan vise à réduire la prévalence des caries et des parodontopathies de 30% parmi les groupes cibles.  Selon les derniers chiffres présentés par le ministère lors du congrès,  le taux de caries au Maroc est de 81,8% chez les enfants de 12 ans et de 91,8% chez les 35-44 ans. Pour les maladies parodontales, elle sont de 42,2% chez les enfants âgés de 12 ans et 79,2% chez les 35-44 ans. Le tabagisme, l’alcoolisme et le non-respect des comportements de prévention constituent les principales causes. Et pourtant  un programme national de santé bucco-dentaire existe depuis 1990. 

Celui-ci  a permis de parvenir à une chaise dentaire pour 6.800 personnes en 2016. En termes de ressources financières, le ministère de la santé a triplé le budget annuel du Programme national de la santé bucco-dentaire entre 2012 et 2016 pour atteindre 24 millions de dirhams en 2016 au lieu de 8 millions de dirhams en 2012.  Le secteur de la santé bucco-dentaire fait toujours face à plusieurs défis, dont la pratique illégale de la profession , les disparités concernant l’offre de soins entre le monde rural et le monde urbain et le manque de ressources humaines médicales et paramédicales. Près de 5.300 médecins dentistes exercent actuellement au niveau national.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *