Santé : Caries : Prévenir vaut mieux que guérir

Souvent à entendre cet adage, on pourrait se poser la question jusqu’à quel point est-ce qu’il pourrait s’appliquer à notre situation, surtout qu’on va aborder le sujet des dents de lait, quelle position doit-on adopter : doit-on traiter ou pas. Extraire ou attendre qu’elles tombent toutes seules, autant de questions qui vont trouver différentes réponses chez nos concitoyens, de notre part en abordant ce sujet nous allons essayer modestement de lever le flou qui pourrait exister et, bien entendu, répondre aussi clairement que possible à vos interrogations. Une dent de lait c’est quoi ? tout simplement c’est un organe vivant, comme n’importe quel autre organe du corps. Sa fonction : fonctionnelle (mastication), esthétique (beauté du visage), phonétique (prononciation).
Donc si la dent par définition est un organe vivant, alors il faut y faire attention, parce que son atteinte peut engendrer des complications dont on pourrait se passer. Un bref rappel aux personnes qui le savent et à ceux qui pourrait l’ignorer. Nous naissons tous édentés, mais nous aimerions mourir en gardant le maximum de dents en parfait état bien sûr.
Nul ne peut nier l’importance et la valeur de l’état bucco-dentaire dans notre société. En effet, cet élément du corps humain (matérialisé par les dents) ne sert pas seulement à préparer les aliments ingérés avant leur transit par l’appareil digestif (rôle joué par la mastication), mais peut jouer d’autres rôles ayant autant d’importance : Rôle esthétique : en effet, les dents faisant partie du massif maxillo-facial, jouent un rôle très important dans l’esthétique faciale de chaque être humain. Ce rôle est non seulement joué par la présence ou non des dents, mais également par la qualité de celles-ci (couleur, forme, état…).
Bien évidemment, vu les critères de beauté en vigueur dans notre société, les dents peuvent jouer également un rôle dans les rapports sociaux.
On ne peut imaginer une personne ayant un poste de travail où il est en contact constant avec autrui (journaliste, hôtesse, secrétaire, agent commercial…) et présentant un état bucco dentaire dégradé. Rôle psychologique : ce rôle peut découler du rôle esthétique. En effet, une personne avec un état dentaire délabré, ne peut parler, s’exprimer, sourire….. le plus aisément, et par conséquent, risque d’avoir des problèmes de comportement. Ceci est aussi valable pour les adultes que pour les enfants, chez lesquels nous avons le risque d’avoir un retentissement beaucoup plus important sur le développement psychosocial, et bien sûr, sur le comportement de l’adulte de demain.
Le rôle psychologique peut également être en relation directe avec la capacité de s’exprimer verbalement, c’est-à-dire un rôle dans la phonation. Et une fois encore, un enfant ayant des problèmes bucco dentaires, qui plus est, dans la période d’acquisition et de maturation de ces capacités phonétiques, risque de trouver ces mêmes capacités diminuées, perturbées….avec un retentissement sur son comportement avec son entourage.
Rôle dans l’état de santé : A notre avis, ce rôle est l’un des plus importants. En effet, la bouche et les dents font partie du corps humain. Et toute infection ou altération de cette partie, risque d’avoir des répercussions sur tout le corps, répercussions qui parfois,  peuvent mettre en péril la vie de la personne. Un mauvais état bucco-dentaire risque de retentir sur :
La sphère ORL : un enfant qui présente des caries importantes et non traitées, risque d’avoir des infections ORL à répétition (angines, otites, sinusites, etc…….)
Le cœur : les caries non soignées ne peuvent pas déclencher directement un problème cardiaque, mais surtout sur un cœur fragilisé par une autre pathologie cardiaque, elles peuvent compliquer le tableau. L’exemple de rhumatisme articulaire aiguë (RAA) avec répercussions cardiaques dans notre société n’est pas à négliger, puisque selon une enquête réalisée au niveau de la Faculté de Médecine dentaire de Casablanca, il s’est avéré que 5% des enfants atteints de RAA avaient pour origine un foyer infectieux dentaire. Les reins : une infection dentaire peut compliquer une fonction rénale plus ou moins altérée, et l’enfant peut passer d’un stade à un autre au niveau de gravité, en négligeant cette infection dentaire.
Le système respiratoire, le système digestif : L’enfant peut présenter des bronchites à répétition, des gastro-entérites, une complication d’un asthme……
Enfin, toutes ces affections déjà citées, peuvent retentir sur la croissance de l’enfant (alimentation, perte de poids…), mais également sur sa scolarité (absentéisme). Ainsi l’avenir de cet enfant peut en être perturbé. Devant cette multitude de conséquences, les solutions à ces problèmes ne sont pas choses difficiles, si la volonté et l’implication de tous existent.
 

Par Dr Tarik Rahmani
Pédodontiste exclusif
S.G adjoint du Syndicat régional des médecins dentistes
privés de Casablanca

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *