Santé : Comment éviter la «Tramdina»

Santé : Comment éviter la «Tramdina»

Durant chaque Ramadan, on assiste à un changement brusque des comportements. A l’heure où ce mois sacré devait normalement favoriser la tolérance, l’apaisement de l’esprit et la méditation, certaines personnes deviennent particulièrement agressives et facilement irritables. C’est le phénomène de la «Tramdina». Les conflits qui se réglaient en dehors du Ramadan à l’amiable donnent lieu durant ce mois sacré au recours à la violence. La tolérance chère à la tradition marocaine cède la place à l’hostilité. Les disputes dans les rues sont légion. Et l’entraide et la bienfaisance se voient écrasées, dans le comportement de certaines personnes, par l’égoïsme, la nervosité et l’agressivité. Les trois ou quatre heures précédant la rupture du jeûne donnent lieu également à la multiplication des accidents de la circulation en raison de l’état d’esprit de certains conducteurs. La «Tramdina» est en phase de devenir une épidémie qui prend de l’ampleur d’année en année. Ceci dit, quels sont les facteurs psychologiques ou nutritionnistes qui favorisent ce phénomène ? Est-ce vraiment l’effet du ventre vide ? Et que faire pour éviter l’irritabilité ? «Le phénomène de la Tramdina entre dans le cadre de ce qu’on appelle l’irritabilité. C’est-à-dire les gens qui ont les nerfs à fleurs de peau et qui sont prédisposés à être agressifs. Ce phénomène diffère selon les profils des personnes. D’après des études qui ont été réalisées dans ce sens, les fumeurs et les toxicomanes, notamment ceux qui consomment le cannabis, sont les plus touchés par ce phénomène. A ceux-ci s’ajoutent les grands buveurs de café et de thé», précise Youssef Mohi, psychiatre, dans une déclaration à ALM. «Il y a aussi un autre élément qui a un impact non-négligeable, à savoir le rythme de vie. C’est ce qu’on appelle la chronobiologie. L’être humain est fait pour travailler le jour et dormir la nuit. Or, durant le mois de Ramadan, on fait le contraire. Les heures de sommeil se voient amputées en moyen de deux à trois heures. D’ailleurs, déjà au cours de la période estivale, la nuit est plus courte. Aussi, durant ce mois on a toujours tendance à manger beaucoup et à dormir tout de suite. Ainsi, au lieu que nos corps se reposent durant la nuit, ils continuent de digérer avec grande difficulté», ajoute-t-il. «Tous ces éléments que je viens de citer ont un impact sur la vigilance des gens durant le Ramadan et entraînent automatiquement des accrochages, la Tramdina. D’ailleurs, c’est ce qui explique qu’après le Ftour on voit de moins en moins de Tramdina», explique M. Mohi. Selon ce dernier, des solutions pratiques sont de nature à permettre aux gens d’éviter la Tramdina. Il met l’accent, dans ce sens, sur la nécessité de se préparer à ce mois. «La solution doit se faire bien avant le Ramadan. Les gens qui s’irritent facilement en raison de leur dépendance au caféine, au tabac, au cannabis ou au thé doivent diminuer la consommation bien avant le Ramadan pour qu’il n’y ait pas de rupture brusque. Pour ce qui est du sommeil, il faudra dormir bien, prévoir une sieste vers 15 h et éviter de dormir le ventre plein», indique M. Mohi.


«Un masque ramadanesque comme s’il fallait donner des preuves de notre abstinence»

«C’est surprenant ce que le premier jour de Ramadan semble agir sur les gens. Ces derniers portent un masque ramadanesque comme s’il fallait donner des preuves de notre abstinence. Il y en a qui s’habillent mal , se négligent, ne se rasent plus. Alors que normalement, on devrait être propre, présentable, jovial et en parfaite harmonie et avec soit ayant pendant ce mois à haut niveau de spiritualité», souligne Dr Mohamed Fouad Benchakoun psychiatre à Rabat. Et d’ajouter : «Cette face grincheuse qu’on adopte pendant ce mois constitue une sorte de témoignage social qui dit «Je jeûne». Quelqu’un de joyeux et de dynamique pendant le mois de Ramadan pourrais paraître suspect». Par ailleurs, selon Dr Benchakroun, une hypoglycémie peut produire des sensations de malaise, de vertige ou d’irritation, mais cela ne justifie aucunement que des gens soient belliqueux et prêts à la bagarre pour un rien . Il faut que les gens se remettent en cause pendant ce mois et accède au vrai sens de ce mois de jeûne et au vrai enseignement comportementale qui transmet.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *