Santé : Généralisation du Ramed : Où en est-on ?

Santé : Généralisation du Ramed : Où en est-on ?

Après plusieurs reports, le Régime d’assistance médicale pour les économiquement démunis (Ramed) sera généralisé au niveau national en décembre 2011. Le projet de décret relatif au Ramed et à sa généralisation progressive a été adopté, jeudi 28 juillet, par le Conseil de gouvernement. «Depuis son lancement en 2008 dans la région de Tadla-Azilal à juin 2011, 66.000 cartes ont été distribuées bénéficiant à 220.000 personnes», indique- t-on auprès du ministère de la Santé. Les préparatifs vont bon train pour que ce chantier d’envergure soit opérationnel dans le délai fixé. Selon le ministère de la Santé, le programme de formation lancé au profit du personnel du Ramed a été atteint à 90%. «Dès le moins de septembre, tout le personnel sera formé, soit près de 3.000 fonctionnaires relevant du ministère de l’Intérieur et 5.100 professionnels de la santé», précise la même source. Un vaste programme de communication sera lancé dès le mois de septembre pour sensibiliser les citoyens sur ce régime. Rappelons que trois commissions sont chargées de faire le suivi des préparatifs pour la généralisation de ce régime. La première commission, supervisée par le ministère de l’Intérieur, doit définir les catégories cibles, la deuxième (placée sous la supervision du ministère de la Santé) est chargée des dispositions d’accès aux soins, alors que la troisième (l’Agence nationale de l’assurance maladie-ANAM) s’est vue confier la tâche de gestion, de gouvernance et de financement. Depuis leur création, plusieurs actions ont été entreprises par ces différents comités. Il a ainsi été procédé à la modification de l’arrêté relatif à l’assistance médicale, l’élaboration d’un guide spécifique au Ramed, le recensement des besoins relatifs à la généralisation, notamment en matière de ressources humaines, d’équipements et de médicaments. A ceci s’ajoute l’impression d’un million de formulaires qui ont été mis à la disposition des bénéficiaires. L’une des étapes importantes pour la généralisation du Ramed a trait à la mise en place du matériel et des équipements médicaux nécessaires, de quantités suffisantes de médicaments pour satisfaire les besoins des bénéficiaires de ce régime. A ce sujet, le ministère de la santé ne manque pas de rappeler que depuis 2008 plusieurs initiatives ont été entreprises pour la préparation du Ramed. Sur le plan des infrastructures, il a été procédé à la réhabilitation de 28 hôpitaux dans 24 provinces, construction de 63 centres de santé au niveau national, réhabilitation de 138 centres de santé sans compter la réouverture de 211 centres de santé. A ceci s’ajoute l’acquisition d’équipements médicaux ( acquisition et distribution de 225 échographies, 182 ambulances ont été mises à la disposition des maisons d’accouchements dans le milieu rural…). La généralisation du Ramed permettra ainsi d’assurer la couverture médicale pour une population estimée à 8,5 millions de personnes (4,5 millions d’indigents relatifs et 4 millions d’indigents absolus). Ce régime coûtera chaque année 2,5 milliards de dirhams dont 75 % pris en charge par l’État, 6 % par des autorités locales, et 19 % par les bénéficiaires. La contribution forfaitaire annuelle est de 120DH par personne éligible avec un plafond de 600DH par ménage. Les démunis absolus n’ont rien à débourser dans la mesure où leur contribution fixée à 40 DH est prise en charge par l’État. Pas moins de 100.000 personnes ( pensionnaires des établissements pénitentiaires, des orphelinats, personnes sans domiciles fixes) vont bénéficier de la gratuité totale des soins.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *