Santé : Le budget de la Santé augmente de 10% par an

Santé : Le budget de la Santé augmente de 10% par an

Dans une note de présentation, le ministre sortant de la Santé, Mohamed Cheikh Biadillah écrit que le «gouvernement de SM le Roi a placé (ce secteur) à la tête de ses priorités, ce qui s’est traduit par une augmentation continue de 10 % par an, depuis 2003, du budget du ministère de la Santé, l’ouverture de plus de 1000 postes budgétaires par an, la mise en œuvre du Code de couverture médicale de base, l’accélération du rythme des réformes des hôpitaux, la mise en place d’une politique pharmaceutique efficiente, la réorganisation des métiers du secteur de la santé, la promotion de la gouvernance, la poursuite de l’action de rapprochement des services de santé de base des citoyens et l’amélioration de leur qualité, outre la rationalisation de la gestion des ressources». Au cours de la précédente législature, note le document, 1247 questions, dont 403 orales et 844 écrites posées par les élus de la nation ont porté sur l’infrastructure sanitaire, la gestion des ressources humaines, l’état des hôpitaux, la couverture médicale de base, la politique pharmaceutique et les maladies et les épidémies, en particulier les maladies chroniques et les épidémies naissantes. 1052 questions émanaient de la Chambre des représentants et 195 de la Chambre des conseillers.
La législature a été également marquée par la présentation de 18 exposés devant les Commissions sectorielles et l’adoption de neuf lois, dont 8 sur la base de projets de lois et un sur la base d’une proposition de loi.
Dans la préface d’un autre dossier intitulé «Santé, Vision 2020», le ministre souligne que «la souscription du Maroc en 2000 à la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement à l’horizon 2015 traduit la volonté de notre pays de faire de la santé un des leviers du développement économique et social», rappelant que SM le Roi Mohammed VI a fait du droit à la santé un fondement essentiel de la dignité humaine au même titre que l’éducation, l’habitat et l’environnement. Selon le ministre, la vision «Santé 2020» a l’ambition «d’anticiper et de planifier l’offre de soins de demain en tenant compte des mutations et des évolutions» que connaît le Maroc. «Elle constitue une trame pour l’action de demain et aura besoin d’être actualisée et revue en fonction de l’intensité des évolutions appréhendées aujourd’hui», a-t-il précisé.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *