Santé : Les acquisitions thérapeutiques de 2003

Santé : Les acquisitions thérapeutiques de 2003

Un progrès thérapeutique, par rapport aux traitements déjà existants, se définit en termes d’efficacité, en termes de diminution des efforts indésirables et en termes de facilité d’emploi, ce sont, les trois composantes d’un progrès thérapeutiques. Qu’en est-il pour l’année 2003 ?
Le Maroc ne disposant pas d’institutions indépendantes, pouvant juger du service médical rendu, des nouveaux médicaments ont été mis à la disposition du corps médical durant l ‘année 2003.
De part ce constat, nous nous référons à une revue française de notoriété internationale « Prescrire », pour scruter le palmarès des nouveaux médicaments à valeur ajoutée durant l’année écoulée.
Ainsi, la prestigieuse revue « Prescrire », seul organe de presse médicale indépendant, destinée au corps médical francophone et vivant sans revenus publicitaires, a dressé fin janvier 2004, le palmarès des nouveaux médicaments durant l’année 2003.
L’année 2003 a confirmé les avancées de l’immunothérapie dans le traitement des lymphomes non hadgkiniens qui est une forme de cancer du sang atteignant le système lymphatique.
« A ce jour, précise le professeur Noél Milipied, hématologue et cancérologue français, pas moins de sept maladies sont concernées par la mise au points d’anticorps monoclonaux, capables, selon les cas, de venir en renfort des cellules ou de provoquer la disparition des cellules malignes.
Toutes ces données ont été d’ailleurs confirmées par le professeur Bertrand Coiffier, président du Groupe d’étude des lymphomes de l’adulte (GELA), lors de la 2ème rencontre de Cancérologie du Moyen-Orient qui s’est tenue à Dubai aux Emirats Arabes Unies, fin Janvier 2004, et dont les travaux ont été suivis par une vingtaine de cancérologues marocains.
Pour le Docteur Cherqui, spécialiste marocaine des maladies du sang, l’avènement de l’immunothérapie, grâce aux anticorps monoclonaux notamment le rituximab, qui augmentent de manière significative l’espérance de vie, les cancers lymphatiques ne sont plus une fatalité.
Leur mode d’action est basée sur la synthèse d’anticorps dirigés contre les cellules pathologiques, par une stimulation de la machinerie immunitaire de l’organisme.
Par ailleurs, la liste établie par la revue « Prescrire » contient, entre autres, un produit destiné à lutter contre les redoutables atteintes de la rétine chez des patients souffrant du Sida.
Cette molécule a l’avantage d’être disponible sous forme de comprimés au lieu des lourdes contraintes liées aux perfusions de molécules similaires.
Les autres lauréats sont un médicament prescrits aux patients atteints d’une forme de leucémie, un autre pour améliorer de façon notable la croissance et le développement psychomoteur de tout enfant atteint d’une maladie orpheline liée à une perturbation du cycle de l’urée.
En matière de maladies cardio-vasculaires, deux molécules ont été choisies, notamment un antithrombotique pour réduire les handicaps consécutifs aux accidents vasculaires et un autre pour le traitement du cholestérol en excès.
Il faut signaler que le palmarès de la revue « Prescrire », après avoir passé en revue 178 nouvelles spécialités, n’en a retenu que 32 « car dans 146 cas, précise le pharmacologue français Gilles Mignot, nous n’avons pas pu dégager de progrès thérapeutiques par rapport aux traitements déjà existants, ni en termes d’efficacité, ni en termes de diminution des efforts indésirables, ni en termes de facilité d’emploi, les trois composantes d’un progrès thérapeutiques. »
A l’heure ou le Maroc réfléchit sérieusement à la mise en place de mécanismes pouvant faire bénéficier un maximum de Marocains de l’Assurance Maladie Obligatoire (AMO), il est opportun d’établir de vrais critères pour le remboursement de toute avancée thérapeutique pouvant assurer une qualité de vie meilleure pour les patients.
Pour le docteur Faouzi Habib, secrétaire général de la Société marocaine de cancérologie, le prochain congrès national d’avril 2004 portera sur les principales acquisitions technologiques en matière de diagnostic et de traitement des maladies cancéreuses.

• Dr Anwar Cherkaoui

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *