Santé : Les enfants stressés dès l’âge de 7 ans

On a tendance à penser que le stress n’affecte que les adultes. Ce qui n’est pas vrai . Dans le tourbillon de la vie quotidienne, les enfants sont victimes de stress tout comme les adultes mais il passe souvent inaperçu. Fatigue, déménagements, décès, maladie, surcharge intellectuelle, perturbations affectives sont autant de facteurs qui fragilisent l’enfant et influent sur son comportement.
Selon une récente étude britannique, les enfants seraient stressés et très anxieux dès l’âge de sept ans. Et pour cause, le rythme de vie est plus rapide et les changements se produisent de façon accélérée. Les auteurs de ce rapport parlent d’un «stress permanent» observé chez des enfants âgés de 7 à 11 ans.
Cette enquête qui a été basée sur 700 entretiens avec des enfants, leurs instituteurs et leurs parents en Grande–Bretagne est la plus grande jamais réalisée sur le sujet depuis 40 ans. Cette étude montre que les tests scolaires sont la principale cause de stress des enfants. Ils rendraient les enfants très nerveux, voire effrayés. D’après Robin Alexander, l’un des auteurs de l’étude, «il faudrait effecteur d’importants changements dans le système éducatif primaire ».
En revanche, les parents pensent que le plus grand facteur de stress est l’influence des médias sur leurs enfants, ainsi que la pression de la société de consommation, du culte de la célébrité et des biens matériels. Selon leurs avis, la vie familiale est aussi un facteur générateur de stress. L’ambiance familiale, les éventuels conflits, la séparation ou le divorce génèrent chez l’enfant de la peur et des anxiétés. Les parents se sont également montré inquiets concernant le monde dans lequel les enfants grandissent.
Les points les plus inquiétants étant les accidents de voiture et les actes criminels dont ils pourraient être victimes.
Pour bon nombre de pédopsychiatres, la première source de stress chez les enfants serait due aux disputes, moqueries, jalousie, compétition avec les autres enfants.
Le rythme de vie comparable à celui de la vie en entreprise est un facteur à ne pas négliger. Le style de vie aujourd’hui amène l’enfant à faire face à plusieurs agents stresseurs que les générations précédentes n’ont pas connus.
L’enfant se trouve très éloigné de son propre rythme biologique : se lever tôt, petit déjeuner tronqué sans oublier le bruit qui l’assaille à longueur de journée, la télévision allumée dès l’aube, les sonneries, les cris et autres bruits. Souvent, on minimise l’effet d’événements qui semblent mineurs aux yeux d’un adulte, mais qui peuvent occasionner beaucoup de tension chez l’enfant. Ces petits facteurs de stress qui se répètent de façon insidieuse peuvent mener à la catastrophe s’ils ne sont pas reconnus ni désamorcés.
C’est pourquoi de nombreux enseignants sensibles à cette question tentent de trouver une réponse à l’école en aménageant, dans la journée, des lieux et des temps qui vont permettre à l’enfant de s’arrêter, de se calmer et de se recentrer.
Il est toujours possible de réduire le stress quotidien chez les enfants par de simples moyens dont le contact physique, l’écoute, la sécurité, l’humour, le calme…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *