Santé : Les Marocains dépensent en moyenne 1.500 DH par an pour se soigner

Santé : Les Marocains dépensent  en moyenne 1.500 DH par an  pour se soigner

Les dépenses de santé au Maroc sont en hausse. Selon les résultats préliminaires des Comptes nationaux de santé (CNS), présentés, vendredi 21 septembre, par le ministre de la santé,  la dépense nationale en santé a atteint 47,7 milliards DH en 2010 contre environ 30,6 milliards DH en 2006. Les dépenses de santé ont ainsi représenté 6,2% du PIB en 2010 contre seulement 5,3% en 2006. Pour sa part, la dépense annuelle moyenne de santé par habitant s’est élevée à environ 1.500 DH en 2010 contre 1.000 DH en 2006, soit une hausse annuelle de 12,5%.  S’agissant des sources de financement, la part de la dépense totale de santé financée par les ménages est toujours prépondérante. Sur les 6,2% du PIB que le Maroc consacre à la santé, 53,6% sont financés par les ménages. Les ressources fiscales ne sont à l’origine que de 25,2% des dépenses globales de santé, la couverture médicale (19 %), les employeurs (9%) et la coopération internationale (1,1%). Le financement collectif de la santé à travers des mécanismes solidaires (au sens large) est passé de 39,6% en 2006 à 44% en 2010. Cette augmentation est imputable à l’extension de l’Assurance maladie obligatoire (AMO) et à l’augmentation du budget du ministère de la santé. Par contre, il faut noter que  la part des paiements directs des ménages (net des remboursements) a connu une baisse en passant de 57,4% en 2006 à 53,6% en 2010. Les paiements nets et directs des ménages  sont effectués principalement à l’occasion d’acquisition de médicaments et d’autres biens médicaux.  
Quant à la population couverte par une assurance maladie, celle-ci  a atteint 10,8 millions de bénéficiaires, ce qui représente près de 34% de la population.  Les dépenses des organismes gestionnaires se sont chiffrées à 8,2 milliards DH en 2010 contre 5 milliards 146  en 2006, soit 762 DH/an par bénéficiaire contre 602 DH en 2006.
Rappelons que les ressources mobilisées par le système national de santé sont consacrées, pour une bonne part, aux médicaments. Selon les Comptes nationaux de la santé de 2006, le système national de santé a consacré plus de 33,6% à l’achat de médicaments et biens médicaux en tant que bien de consommation finale par le patient. Les soins  ambulatoires n’ont  représenté que 35,2% des dépenses du système national de santé. Quant au ministère de la santé, qui constitue le premier prestataire de soins, il n’a bénéficié en 2006 que d’environ 28,5% du financement du système national de santé. 46,8% profitent aux hôpitaux contre 36,8% au réseau de soins de santé de base (RSSB).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *